International
URL courte
3316139
S'abonner

L’Otan a remis aux garde-côtes et à la marine grecs une liste de 50 «navires suspects» qui mèneraient une reconnaissance en mer Égée près du littoral grec, selon Real.

L'Otan soupçonne 50 navires de mener une reconnaissance au large de la Grèce, dont elle a informé les garde-côtes et la marine grecs.

«Il s'agit de chalutiers, de voiliers et de bateaux de plaisance qui, selon certaines informations, naviguent en mer Égée afin de collecter des informations. Ils sont intéressés non seulement par des sites militaires grecs, mais aussi et surtout par les déplacements des Américains, très intenses ces derniers temps sur le territoire grec», lit-on dans Real.

«La liste compte 50 navires avec leurs noms», signale l'article du média intitulé Jeux d'espion en mer Égée.

Selon Real, les États-Unis ont intensifié leur activité dans la région jusqu'à la transformer en véritable polygone.

«La mer Égée rappelle toujours plus un polygone américain. Les relations gréco-américaines dans le domaine de la Défense ont atteint leur apogée, au sens propre et au sens figuré. Il y a quelques jours, la Grèce et les États-Unis ont prorogé leur accord sur le déploiement de drones MQ-9», écrit le média selon lequel les Américains remplaceront les drones déployés dans la base de Larissa par des appareils plus modernes destinés notamment à effectuer des missions de reconnaissance en mer Égée.

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Moscou propose à l’ambassade de France le vaccin Spoutnik V, la mission diplomatique réagit
Le seuil des 30.000 cas journaliers de Covid-19 de nouveau franchi en France
Tags:
reconnaissance, mer Egée, Grèce, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook