Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de Tunisie

    Plusieurs cas de choléra en Algérie: la Tunisie réagit par «des programmes spécifiques»

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    11711

    Plusieurs cas de choléra ayant été enregistrés en Algérie, les autorités tunisiennes ont annoncé prendre des mesures préventives et lancer «des programmes spécifiques» afin d'éviter que la maladie ne se propage à leur pays, a indiqué le site d'information ObservAlgérie.

    Les autorités tunisiennes ont déclaré, vendredi 24 août, qu'elles prendraient des mesures préventives puisque des cas de choléra ont été confirmés dans plusieurs wilayas d'Algérie, selon le site d'information ObservAlgérie.

    Le ministère tunisien de la Santé a déclaré que des mesures préventives avaient été prises pour éviter que la maladie ne se propage à ce pays frontalier de l'Algérie.

    «En guise de prévention, le ministère appelle les citoyens à ne pas consommer l'eau vendue dans les commerces parallèles et à utiliser pour les repas des récipients propres, désinfectés avec de l'eau de javel», a-t-il souligné dans un communiqué.

    Le ministère a également précisé que les contrôles d'eau potable, de fruits et de légumes avaient été intensifiés depuis l'apparition de la maladie en Algérie. Si aucun cas de choléra n'a été enregistré en Tunisie jusqu'ici, les autorités estiment que le risque de contamination «n'est pas minime» et qu'il n'est pas à négliger.

    Le Directeur de l'hygiène du milieu et de la protection de l'environnement au ministère tunisien de la Santé, Mohamed Rebhi, a souligné ce dimanche que «des programmes spécifiques» avaient été lancés aux frontières avec l'Algérie.

    «La Tunisie et l'Algérie sont liées par plusieurs facteurs. L'eau qui coule dans les oueds, les visites, le tourisme… Tout ceci impose des préparatifs et la mise en place de scénarios», a-t-il indiqué au média tunisien Mosaïque FM.

    «Au niveau des frontières, il y a des programmes spécifiques», a-t-il fait remarquer, précisant que la contamination pouvait avoir lieu par l'eau ou les aliments infectés.

    La Tunisie, première destination touristique des Algériens, se trouve de ce fait grandement exposée au risque de contamination.

    Lire aussi:

    Le Maroc et la Tunisie pris entre la peste des rumeurs et le choléra d’Algérie
    Choléra: l’ambassade de France à Alger s’exprime sur les rumeurs de contrôle des Algériens
    Une équipe des services de sécurité tunisiens pourrait bientôt être formée en Algérie
    Tags:
    environnement, communiqué, frontière, eau potable, maladie, tourisme, contamination, choléra, Algérie, Tunisie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik