Ecoutez Radio Sputnik
    Le pape François

    «Mafia» au sein de l’Église? Le pape réagit aux accusations à son encontre

    © AP Photo / Riccardo De Luca
    International
    URL courte
    12111

    Le pape François a réagi dimanche aux accusations selon lesquelles il aurait couvert des faits d'abus sexuels imputés au cardinal américain Theodore McCarrick. Il a invité les journalistes à tirer leurs «propres conclusions».

    Le pape François a refusé dimanche de commenter les déclarations de l'archevêque Carlo Maria Vigano, nonce apostolique à Washington entre 2011 et 2016, qui l'a appelé à démissionner, l'accusant d'avoir connaissance depuis cinq ans des abus sexuels qui ont valu au cardinal américain Theodore McCarrick d'être sanctionné en juillet dernier par le Vatican.

    «Je ne dirai pas un mot là-dessus. Je pense que ce document parle de lui-même et que vous avez la capacité journalistique suffisante pour parvenir à vos propres conclusions», a déclaré le chef de l'Église catholique.

    Dans un document de 11 pages diffusé lors du déplacement du pape François en Irlande, Carlo Maria Vigano affirme avoir alerté en juin 2013 le pape nouvellement élu des abus sexuels dont était incriminé le cardinal Theodore McCarrick. L'archevêque évoque également «une conspiration du silence» au sein de l'Eglise «pas si différente de celle qui prévaut dans la mafia» et appelle tous qui y seraient impliqués à démissionner.

    «En ce moment extrêmement dramatique pour l'Eglise universelle […] il doit reconnaître ses erreurs et, conformément au principe proclamé de tolérance zéro, le pape François doit être le premier à donner l'exemple aux cardinaux et aux évêques qui ont couvert les abus de McCarrick et démissionner avec eux tous», ajoute le prélat. 

    Ce n'est pas la première révélation de ce type qui touche l'Église américaine. Il y a près de deux semaines, un grand jury de Pennsylvanie a publié les conclusions d'une enquête qui révèle que 301 prêtres se sont rendus coupables d'abus sexuels sur mineurs au cours des 70 dernières années.

    Lire aussi:

    Ne s’agit-il pas d’un complot contre le pape François aux USA?
    44.000 femmes catholiques attendent la réaction papale aux abus sexuels dans l’Eglise
    Le numéro deux du Vatican souhaite rencontrer Vladimir Poutine
    Tags:
    abus sexuel, scandale, Pape François, Vatican, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik