International
URL courte
5011
S'abonner

Les États-Unis et le Mexique sont parvenus à un nouvel accord appelé à remplacer l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) que le Président Donald Trump a jugé injuste pendant des années, écrit l'AFP.

Dans le cadre de la révision du pacte de libre-échange nord-américain (Aléna), Donald Trump a annoncé lundi avoir conclu avec le Mexique un nouvel accord commercial, qui doit inclure à terme le Canada, annonce l'AFP.

«C'est un grand jour pour le commerce», a lancé le Président américain du Bureau ovale, ajoutant: «C'est vraiment un très bon accord pour nos deux pays».

Le Canada, lui aussi signataire de l'accord de 1994, n'a pas participé à cette phase des négociations, mais était censé y prendre part une fois les différends entre le Mexique et les Etats-Unis réglés.

Dans le Bureau ovale, en présence des ministres mexicains de l'Economie Ildefonso Guajardo et des Affaires étrangères Luis Videgaray ainsi que de son gendre Jared Kushner et de l'ambassadeur américain au commerce Robert Lighthizer, Donald Trump a ajouté que les négociations avec Ottawa, le troisième partenaire de l'Aléna, «allaient débuter sous peu».

«Je vais appeler leur Premier ministre très bientôt», a-t-il affirmé. Mais il a laissé entendre que les Etats-Unis étaient prêts à ne signer qu'un accord bilatéral avec le Canada au lieu d'un pacte trilatéral.

M. Trump a affirmé que l'ancien nom du traité — Nafta (North America Free Trade Agreement) en anglais et Aléna en français — allait être «abandonné».

«J'aime à appeler cet accord, l'accord commercial Etats-Unis Mexique, je trouve que c'est un nom élégant, je pense que Nafta a des connotations très négatives pour les Etats-Unis», a-t-il dit.

Trump a souvent eu des mots durs à l'encontre de la politique du Mexique et il a accusé l'Aléna d'avoir détruit de nombreux emplois américains, étant selon lui responsable des délocalisations des constructeurs automobiles américains vers le Mexique où le coût salarial est moins élevé.

Lire aussi:

Macron coupé par Poutine après un souci technique au sommet climat
Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Moscou répond à la Pologne en déclarant cinq employés de son ambassade personae non gratae
Tags:
Accord de libre-échange nord-américain (NAFTA), Mexique, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook