International
URL courte
251406
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères a promis une réponse de la part de Moscou à l’occasion de l'introduction par la Maison-Blanche de nouvelles sanctions. Selon Sergueï Lavrov, la riposte sera proportionnelle.

La Russie ripostera aux nouvelles sanctions américaines liées à l'implication présumée de la Russie dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. Selon le ministre russe des Affaires étrangères, la réponse sera pragmatique et basée sur le principe de réciprocité.

«Pour notre part, nous continuerons à agir calmement et de façon pragmatique en ripostant à toutes les attaques, conformément au principe de réciprocité», a déclaré Sergueï Lavrov dans une interview au quotidien slovaque Pravda.

Le ministre russe a pourtant rappelé que les tentatives de parler avec la Russie le langage des ultimatums n'étaient jamais couronnées de succès. Néanmoins, M.Lavrov a ajouté que Moscou était ouvert à la construction de relations normales basées sur le respect et la prise en compte des intérêts réciproques.

Les nouvelles sanctions adoptées par Washington contre Moscou suite à l'utilisation présumée par la Russie d'armes chimiques dans la ville britannique de Salisbury, sont entrées en vigueur le 27 août à minuit (GMT-4) en conformité avec le règlement du Federal Register américain publié vendredi. Elles consistent, entre autres, en l'interdiction des exportations de technologies à double usage, civil ou militaire.

Lire aussi:

Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
Tags:
riposte, sanctions, Sergueï Lavrov, Sergueï Skripal, Salisbury, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook