Ecoutez Radio Sputnik
    manifestations à Chemnitz

    Une manifestation anti-migrants dégénère en Allemagne, plusieurs blessés (images)

    © AFP 2018 DPA/ Andreas Seidel
    International
    URL courte
    4390

    Le meurtre d’un ressortissant allemand dont sont suspectés des migrants à Chemnitz a mis le feu aux poudres et a ravivé les tensions autour de la question migratoire en Allemagne. De nombreux incidents survenus deux jours durant dans la ville ont fait au moins six blessés, selon la police.

    Six personnes ont été légèrement blessées dans la nuit de lundi à mardi lors des échauffourées qui ont émaillé une manifestation anti-migrants à Chemnitz, dans l'État régional de Saxe à l'est de l'Allemagne, selon la police.

    «En général, la nuit a été calme», a déclaré devant les journalistes un représentant des forces de l'ordre. Selon lui, les blessures des manifestants ont été provoquées par des «engins pyrotechniques et d'autres objets» qu'ils se lançaient les uns aux autres.

    Parmi les blessés figure un citoyen russe, a annoncé l'ambassade de Russie en Allemagne, ajoutant que son pronostic vital n'était pas engagé.

    Le rassemblement a réuni près de 3.000 personnes, dont près de 2.000 nationalistes. Leurs opposants de l'extrême-gauche étaient près d'un millier.

    L'élément déclencheur est survenu au cours du week-end, lorsqu'un Allemand de 35 ans a été tué à coups de couteau durant une rixe en marge d'une fête locale. La police a arrêté deux suspects, un Syrien et un Irakien d'une vingtaine d'années tous deux accusés d'avoir agi après une «altercation verbale».

    Cette affaire a ravivé les tensions autour de la question migratoire en Allemagne, quasi permanentes depuis trois ans et l'arrivée de plus d'un million de demandeurs d'asile.

    Suite à ce meurtre, des centaines de personnes sont descendues dans les rues du centre de Chemnitz pour une manifestation spontanée, émaillant les festivités municipales se déroulant parallèlement dans la ville. Parmi eux, des représentants de l'extrême-droite scandant des menaces à l'encontre des migrants.

    Lire aussi:

    Près de 300 interpellations lors des dernières manifestations à Chemnitz
    Des affrontements entre les manifestants et la police à Chemnitz (vidéo)
    «Nous ne voulons pas vivre en Afrique»: le PM tchèque se lâche sur la politique de l’UE
    Tags:
    nationalistes, violences, émeutes, manifestation, migration, Chemnitz, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik