Ecoutez Radio Sputnik
    Les militaires syriens dans le gouvernorat de Soueïda

    Les terroristes désormais privés d'eau dans le désert syrien

    © Sputnik . Rahat Ibraguimov
    International
    URL courte
    11550

    Grâce aux efforts de l'armée syrienne, un barrage stratégique a été repris, privant ainsi en eau les djihadistes de Daech*, dans la province d'As-Soueïda.

    L'armée syrienne a percé les lignes de défense des djihadistes de Daech* dans la province d'As-Soueïda, a annoncé le journal Al-Masdar News.

    Selon le journal, deux divisions ont pris d'assaut les positions des djihadistes dans la partie nord d'Al-Safa. Des sources militaires ont annoncé au quotidien que l'opération avait été couronnée de succès, les militaires ayant réussi à s'emparer d'un barrage stratégique.

    Al-Masdar News note qu'il s'agit là d'un succès important de l'armée syrienne, les djihadistes de Daech* ayant été coupés de leur dernière source d'approvisionnement en eau dans le désert de Syrie. Sans eau et disposant de réserves limitées en produits alimentaires, les djihadistes ne pourront plus tenir longtemps cette partie de la province, écrit le quotidien.

    Le 28 août, il a été annoncé que dans la province d'Idlib, dernière région échappant encore au contrôle du gouvernement, les djihadistes ont capturé 2.000 personnes qui se prononçaient pour un armistice avec Damas.

    L'opération anti-Daech* dans le nord et l'est d'As-Soueïda a débuté le 6 août. L'armée syrienne est parvenue à s'enfoncer jusqu'à une distance de 60 km dans le désert et à libérer 15 localités, reprenant ainsi le contrôle de la frontière administrative entre les provinces d'As-Soueïda et de Damas.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    L’armée syrienne poursuit son offensive, une nouvelle région stratégique libérée
    Syrie: Daech aurait exécuté un otage pris à Soueïda
    L'armée syrienne reprend 1.300 km2 à Daech
    Tags:
    barrages, Daech, armée gouvernementale syrienne, Soueïda
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik