International
URL courte
15933
S'abonner

Sur fond d’éventuelles nouvelles frappes occidentales sur la Syrie, Moscou a mis en garde contre toute agression, dénonçant les lourdes conséquences potentielles pour la sécurité mondiale.

Le ministère russe des Affaires étrangère a qualifié de «jeu avec le feu» les potentielles frappes contre la Syrie que préparerait l'Occident. Ce scénario sera lourd de conséquences non seulement pour le règlement politique du conflit déchirant le pays, mais mettra également en péril la sécurité mondiale, a affirmé la porte-parole de la diplomatie russe lors d'un point presse.

«Ce serait un coup dur non seulement pour le règlement en Syrie, mais également pour la sécurité mondiale. Les conséquences de ce jeux avec le feu sont imprévisibles», a déclaré Maria Zakharova, faisant référence à une potentielle mise en scène d'attaque chimique à Idlib et aux éventuelles frappes occidentales de réprésailles.

«Il n'y a qu'une seule conclusion qui découle de cette situation: le cap mis par la résolution 2254 de l'Onu sur le règlement syrien n'arrange pas l'Occident, qui cherche à modifier la tournure des événements dans une direction qui réponde au maximum aux projets de Washington et de ses alliés», a-t-elle ajouté.

Maria Zakharova a rappelé que l'OIAC avait à nouveau confirmé le démantèlement de l'intégralité des 27 sites syriens utilisés pour la production d'armes chimiques par le passé.

La diplomate a également ajouté que la Russie n'avait «aucun objectif caché» en Syrie et que le pays agissait dans les intérêts du peuple syrien.

Auparavant, la Défense russe avait annoncé que les États-Unis envisageaient un bombardement en Syrie au motif de l'utilisation d'armes chimiques par Damas.

Comme l'a précisé le ministère russe de la Défense, à cet effet le destroyer USS The Sullivans de l'US Navy est récemment arrivé dans le golfe Persique avec 56 missiles de croisière à son bord. Un bombardier stratégique В-1В de l'US Air Force doté de 24 missiles de croisière air-sol AGM-158 JASSM a également été positionné sur la base aérienne Al-Udeid au Qatar. Washington s'est de son côté empressé de démentir la préparation de nouvelles frappes.

Lire aussi:

Un judoka algérien suspendu après son forfait pour éviter d'affronter un Israélien
Pass sanitaire: Bilan après la première semaine de mise en application
«Comme Zorro», «héroïques résistants»: un sénateur ironise sur l’opposition au pass sanitaire
La France signale plus de 22.000 nouveaux cas de Covid-19, soit le 4e jour consécutif de hausse
Tags:
frappes, provocation, Maria Zakharova, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook