International
URL courte
8225
S'abonner

Les autorités américaines continuent d’exercer une pression sur Maria Boutina en la détenant dans des conditions «inhumaines», déplore l’ambassade russe à Washington. Selon les diplomates sur place, la citoyenne russe ne peut sortir de sa cellule que deux heures au milieu de la nuit.

Le régime spécial de Maria Boutina dans sa prison américaine l'oblige à rester éveillée entre une heure et trois heures du matin, informe l'ambassade russe à Washington.

«Le régime inhumain de l'isolation administrative est toujours appliqué envers Maria, ce qui l'oblige à rester éveillée entre une heure et trois heures du matin. Il s'agit de la seule période où elle peut quitter sa cellule. Mais elle n'est pas autorisée à sortir prendre l'air», peut-on lire dans le communiqué publié le 29 août suite à la visite de diplomates russes dans la prison où Mme Boutina est incarcérée.

L'ambassade russe considère que les autorités américaines tenteraient ainsi d'exercer une forte pression sur la citoyenne russe.

Le 17 août, Maria Boutina a été transférée sans préavis dans une prison américaine de la ville d'Alexandria, en Virginie. Selon les diplomates russes qui sont allés la voir, sa procédure de transfert a été «humiliante». Ils ont également souligné que l'attitude des autorités américaines envers la jeune femme ressemblait à de la torture. Entre autres, des soins médicaux n'ont pas été apporté à la prisonnière, qui souffre d'un œdème à la jambe.

L'arrestation de Maria Boutina a eu lieu le 15 juillet dernier, à la veille du sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki. D'après les chefs d'accusation, elle est soupçonnée d'être «entrée en collusion [avec des représentant russes] en vue de travailler en tant qu'agent étranger» et de «complot» pour infiltrer des organisations américaines.

Selon la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, cette incident avait pour but de «minimiser l'effet positif» de la rencontre entre les deux Présidents.
Maria Boutina avait fait ses études à l'American University de Washington et un stage à distance à l'Asia Pacific Top Level Domain Association (APTLD) entre mai et août 2017, peut-on lire sur le site de cette organisation.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Tags:
prison, sommeil, ambassade de Russie aux Etats-Unis, Maria Boutina, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook