Ecoutez Radio Sputnik
    Le Pentagone

    Les États-Unis incapables de se protéger contre les armes russes?

    © Photo. David B. Gleason
    International
    URL courte
    42623

    Selon le Pentagone, le territoire américain est devenu vulnérable suite à l'apparition d'armements dernier cri russes et chinois, capables de couvrir des distances de plusieurs milliers de kilomètres.

    En cas de guerre, le territoire des États-Unis ne pourra pas être protégé contre les armes russes et chinoises, a déclaré le chef du commandement de la Défense aérospatiale de l'Amérique du Nord, le général Terence O'Shaughnessy, cité par le journal Military Times.

    «La situation dans le domaine de la sécurité est en train de changer. Auparavant, on pensait que les océans qui nous entouraient et les pays amicaux au nord et au sud rendaient notre pays invulnérable, mais tout a changé à partir du moment où certains adversaires sont actuellement capables d'atteindre notre territoire», a indiqué le général lors de la 140e conférence de l'Association de la Garde nationale des États-Unis.

    Le général a également appelé à totalement reconfigurer la stratégie de la Défense américaine.

    «Nous devons reconsidérer fondamentalement la Défense de notre pays et réfléchir à la façon de se protéger contre un adversaire qui nous égale par sa force», a-t-il souligné.

    Selon lui, le Pentagone recherche actuellement des moyens permettant de se protéger contre les armements dernier cri. Le ministère américain de la Défense cherche notamment à doter les chasseurs F-16 de radars actifs qui leur permettraient d'intercepter des missiles de croisière.

    Le 1er mars 2018, Vladimir Poutine a présenté dans son message annuel au parlement le système aérien de précision Kinjal et d'autres armes russes sophistiquées.

    Selon le Président russe, ce missile hypersonique capable d'atteindre la vitesse de Mach 10 (soit dix fois la vitesse du son) pourra déjouer tous les systèmes de défense anti-aérienne et anti-missiles actuels, tout en transportant des ogives nucléaires ou conventionnelles sur une distance de plus de 2.000 km.

     

    Lire aussi:

    La Défense russe publie une vidéo de tirs de missiles hypersoniques Kinjal
    Le missile hypersonique russe Kinjal poursuit-il ses tests avec succès?
    Des MiG-31 équipés d'un missile hypersonique survolent 89 fois les mers Noire et Caspienne
    Tags:
    sécurité, Pentagone, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik