Ecoutez Radio Sputnik
    Casques blancs

    Damas: les Casques blancs ont kidnappé 44 enfants pour scénariser une attaque chimique

    © Sputnik . Morad Saeed
    International
    URL courte
    276104

    Les Casques blancs ont kidnappé 44 enfants pour la mise en scène d’une attaque chimique à Idlib, a déclaré le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Mouallem.

    Lors d'une conférence de presse à Moscou, le ministre syrien des Affaires étrangères a déclaré qu'afin de scénariser l'attaque chimique à Idlib, les Casques blancs ont kidnappé 44 enfants.

    «Ce sont les services de renseignement britanniques qui sont derrière la création de pseudo-organisations telle que les Casques blancs, ce sont eux qui les financent et les dirigent. Ils étaient derrière l’organisation des scénarios montés de toute pièce de recours aux armes chimiques et maintenant ils préparent une évolution similaire de la situation sur des armes chimiques à Idlib», a fait savoir le chef de la diplomatie syrienne, Walid al-Mouallem.

    Et de poursuivre:

    «Selon nos informations, ils viennent de kidnapper 44 enfants dans la zone d’Idlib pour la réalisation de cette mise-en-scène aux armes chimiques».

    Il a d'ailleurs souligné que Damas essayait d'éviter une effusion de sang, même si le Front al-Nosra* sabotait ces opérations de l'armée syrienne:

    «Nous ferons le maximum d'efforts pour éviter d'éventuelles victimes parmi les civils et une effusion de sang en général. Néanmoins, les terroristes du Font al-Nosra* entravent ces projets.»

    * Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Front al-Nosra et Casques blancs préparent une provocation à l'arme chimique à Idlib
    Mises en scène des Casques blancs: Damas cherche les enfants disparus
    Moscou: les USA reconnaissent le recours aux armes chimiques par les terroristes à Idlib
    Tags:
    casques blancs, attaque chimique, enfants, Walid al-Mouallem, Idlib, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik