Ecoutez Radio Sputnik
    La province d'Idlib

    Lavrov: Idlib sert de terrain pour les attaques terroristes contre les militaires russes

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    6351

    La zone de désescalade d’Idlib, dernier fief échappant au contrôle de Damas, sert de terrain aux terroristes pour attaquer les militaires russes et syriens, a déclaré le chef de la diplomatie russe, ajoutant que cela était «inacceptable» aux yeux de Moscou.

    La majorité du territoire syrien est libérée, or certains zones, dont la province d'Idlib, restent toujours entre les mains des terroristes qui en profitent pour attaquer les militaires russes et syriens, a déclaré Sergueï Lavrov.

    «Il est inacceptable que les terroristes qui s'y sont retranchés, avant tout le Front al-Nosra* cherchent à se servir de cette zone de désescalade pour préparer des attaques contre les positions de l'armée syrienne, voire même des tentatives d'attaquer à l'aide de drones la base militaire russe à Hmeimim», a-t-il indiqué à l'issue des négociations avec son homologue syrien Walid al-Mouallem.

    Le chef de la diplomatie russe a ajouté qu'il avait discuté avec M.al-Mouallem de la procédure de distinction entre l'opposition armée et les terroristes.

    «Nous avons fait part des discussions en cours à ce sujet entre la Russie et la Turquie», a-t-il fait savoir.

    Au moins 45 drones lancés depuis Idlib pour attaquer la base aérienne de Hmeimim ont été abattus par les militaires russes depuis le début du moins d'août, selon la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

    Des troupes syriennes sont massées près de la frontière du gouvernorat d'Idlib, préparant une offensive avec leurs alliés russes et iraniens.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Lavrov rappelle les droits des autorités légitimes de la Syrie
    Lavrov a appelé l’Occident à ne pas faire des Syriens un pion dans le jeu géopolitique
    Le Kremlin révèle le danger pour les postes temporaires russes en Syrie
    Tags:
    zone de désescalade, Walid al-Mouallem, Sergueï Lavrov, Hmeimim, Russie, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik