Ecoutez Radio Sputnik
    Une rive de l'Euphrate

    Moscou précise qui devrait contrôler le territoire à l’est de l’Euphrate

    © REUTERS / Rodi Said
    International
    URL courte
    9510

    Alors que le territoire syrien situé à l’est de l’Euphrate reste sous le contrôle des forces soutenues par les États-Unis, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov rappelle que seuls l’armée et le pouvoir syriens doivent y assurer la sécurité.

    L'armée syrienne doit contrôler le territoire à l'est de l'Euphrate suite au retrait des États-Unis, a déclaré jeudi aux journalistes le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov.

    «Nous avons une réponse: ce sont le pouvoir syrien et l'armée syrienne qui doivent y être. Si les Américains affirment eux-mêmes qu'ils y ont éliminé Daech*, en quoi consiste le problème… Cela [la présence des troupes américaines au-delà de l'Euphrate, ndlr] ne devait pas avoir lieu dès le début, alors quel est le but d'y rester aujourd'hui?», a indiqué Mikhaïl Bogdanov.

    Il a souligné que Moscou ne voyait «pas de sens à ce que les États-Unis restent en Syrie pour longtemps», car l'armée syrienne se soumet déjà à la direction légitime du pays souverain.

    «C'est le seul moyen raisonnable et légitime de résoudre tous les problèmes liés au séjour des troupes étrangères et surtout des forces américaines à At-Tanf et au-delà de l'Euphrate. L'armée et le pouvoir syriens doivent y assurer la sécurité», a ajouté le vice-ministre des Affaires étrangères.

    Il a également rappelé que les formations militaires des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France y étaient déployées sans autorisation de Damas et sans sanction de l'Onu.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Le Conseil de sécurité de la Russie commente la réforme de Schengen proposée par Macron
    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Tags:
    Mikhaïl Bogdanov, Euphrate, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik