Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    S-400 russes pour la Turquie: Erdogan est pressé

    © Sputnik . Alexey Malgavko
    International
    URL courte
    6341

    Sur fond de net refroidissement de ses relations avec Washington, la Turquie espère recevoir les systèmes de défense antiaérienne russes S-400 aussi vite que possible.

    Ankara souhaite recevoir les systèmes de missiles russes S-400 dans les plus brefs délais, a annoncé vendredi Recep Tayyip Erdogan.

    «La Turquie a besoin des systèmes de missiles russes S-400. Tous les accords ont été atteints. Nous espérons les recevoir dans les plus brefs délais», a indiqué le dirigeant turc, cité par l'agence Anadolu.

    Le leader turc a souligné qu'Ankara avait également besoin de chasseurs US de cinquième génération F-35 et continuerait de verser des acomptes à la partie américaine pour les recevoir.

    En septembre 2017, la Russie a annoncé avoir signé un contrat prévoyant la livraison de systèmes de missiles S-400 à la Turquie. Selon une source diplomatique citée par les médias russes en juin dernier, la production des systèmes destinés à Ankara devrait être achevée en mai 2019.

    Pour leur part, les États-Unis exercent des pressions sur la Turquie, leur allié au sein de l'Otan, pour qu'elle renonce à l'acquisition de ces systèmes de défense antiaérienne, menaçant de refuser de lui livrer des chasseurs F-35.

    Une source anonyme au sein du ministère turc des Affaires étrangères avait en juillet confié à Sputnik qu'Ankara poursuivait ses négociations avec les États-Unis sur l'achat de systèmes antimissiles américains Patriot. Selon le député du parti AKP et chef de la délégation turque à l'Assemblée parlementaire de l'Otan Berat Conkar, l'achat par la Turquie des S-400 «ne veut pas dire» qu'Ankara n'a pas l'intention d'acheter les systèmes Patriot.

    Lire aussi:

    Le Kremlin réagit à la lettre de Bouteflika à Poutine
    «Allahu akbar»: le tout dernier cri du copilote lors du crash du Boeing de la Lion Air
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    accord, défense antiaérienne, bouclier antimissile, Patriot (missile), S-400, F-35A, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, OTAN, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik