Ecoutez Radio Sputnik
    Une explosion à Idlib, en Syrie, le 12 août 2018

    Lavrov rappelle les droits des autorités légitimes de la Syrie

    © Sputnik . BASEL SHARTOUH
    International
    URL courte
    11373

    Évoquant la situation dans le gouvernorat syrien d'Idlib, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déclaré que la Syrie était dans son plein droit «d'enrayer et d'éliminer la menace terroriste sur son territoire», rappelant que le pays créait «les conditions nécessaires pour que les Syriens rentrent le plus vite possible chez eux».

    Le gouvernement syrien est dans son plein droit d'expulser les terroristes de son territoire, a déclaré ce vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, évoquant la situation à Idlib.

    «Vous avez évoqué d'éventuelles ententes entre la Russie et la Turquie, mais vous avez oublié de parler de la Syrie. Or cela concerne avant tout les autorités légitimes de la Syrie qui ont le droit de garantir leur souveraineté ainsi que d'enrayer et d'éliminer la menace terroriste sur son territoire», a-t-il indiqué, répondant lors d'une conférence de presse à une question sur la normalisation de la situation à Idlib.

    Il a fait remarquer qu'il était particulièrement important de délimiter dans la zone de désescalade d'Idlib l'opposition armée prête à dialoguer avec le gouvernement et les terroristes du Front al-Nosra* et des autres organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité des Nations unies.

    Sergueï Lavrov a ajouté que la Russie soutiendrait les efforts de Damas visant à libérer Idlib des terroristes.

    «Nous n'avons pas l'intention de dissimuler ce que nous allons faire pour soutenir le gouvernement syrien qui libère son territoire des terroristes, qui crée les conditions nécessaires pour que les Syriens rentrent le plus vite possible chez eux», a-t-il souligné.

    La majorité du territoire syrien est libérée, mais certaines zones, dont le gouvernorat d'Idlib, restent toujours entre les mains des terroristes qui en profitent pour attaquer les militaires russes et syriens, avait précédemment indiqué Sergueï Lavrov.

    Au moins 45 drones lancés depuis Idlib pour attaquer la base aérienne de Hmeimim ont été abattus par les militaires russes depuis le début du moins d'août, selon la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

    Des troupes syriennes sont massées près de la frontière du gouvernorat d'Idlib, préparant une offensive avec leurs alliés russes et iraniens.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Lavrov: Idlib sert de terrain pour les attaques terroristes contre les militaires russes
    Trump met la Russie en garde contre une possible «erreur» grave en Syrie
    Trump avertit la Russie contre une possible «erreur» grave en Syrie, le Kremlin réagit
    Tags:
    base aérienne, opposition armée, zone de désescalade, terrorisme, Front al-Nosra, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Maria Zakharova, Sergueï Lavrov, Turquie, Hmeimim, Idlib, Russie, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik