Ecoutez Radio Sputnik
    T-72 syrien

    «Apprends, Elon Musk»: un char syrien équipé d’un panneau solaire (photo)

    © Sputnik . Mikhail Alaeddine
    International
    URL courte
    6250

    Des militaires syriens auraient installé une batterie solaire sur un char T-72, dont la photo a été publiée sur internet. Probablement pour compenser l’absence de système de propulsion supplémentaire et augmenter l’efficacité de cet engin soviétique.

    En Syrie, un char T-72 de l'armée gouvernementale doté d'un panneau solaire a été repéré.

    ​Ce dispositif est installé sur la tourelle de l'engin et occupe la plupart de sa surface. «Apprends, Elon Musk», a écrit en description l'auteur de la publication du cliché sur le Net, cité par le quotidien Rossiïskaïa Gazeta.

    Quant à la raison ayant poussée ces tankistes syriens à installer cet équipement d'énergie renouvelable sur un char soviétique, le mystère reste entier. Certains internautes ont supposé que cela avait été fait pour charger une radio ou un portable. Un autre a plaisanté en disant qu'un moteur électrique est plus puissant qu'un moteur à combustion interne, et donc que plus de blindage peut être installé sur un char électrique.

    Ou peut-être s'agit-il d'un panneau solaire afin d'aveugler l'adversaire?

    En fait, il y a une raison plus prosaïque, mais toute aussi logique. L'absence de système de propulsion supplémentaire est un problème connu des vieux chars soviétiques, indique Rossiïskaïa Gazeta. Démarrer le moteur chaque fois qu'il faut envoyer un rapport ou examiner une cible éloignée est problématique et inefficace. De plus, cela peut dévoiler le char. Ainsi, un panneau solaire pourrait compenser ce défaut.

    Lire aussi:

    Rapides, performants, gros: les 10 chars les plus spécifiques de l’histoire (photos)
    Le char T-90A pris par Daech ne sauvera pas les terroristes
    Le char dernier cri T-72B3 fait son entrée dans l’armée russe
    Tags:
    conflit syrien, militaires, batteries solaires, char, T-72, Elon Musk, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik