Ecoutez Radio Sputnik
    Le Pentagone

    L'US Army aurait établi une liste préliminaire d'objectifs possibles en Syrie

    © Photo. David B. Gleason
    International
    URL courte
    20694

    Une liste préliminaire d'objectifs possibles en Syrie aurait été mise en place par l’armée des États-Unis sur fond de spéculation sur une possible attaque chimique dans la province d’Idlib, d'après la chaîne de télévision CNN.

    L'armée américaine aurait établi une liste préliminaire de sites syriens qui pourraient être pris pour cible si Donald Trump décide de lancer des frappes en réponse à une attaque chimique dans la province d'Idlib, a annoncé vendredi la chaîne de télévision CNN.

    Parmi les objectifs susceptibles d'être atteints, il y aurait des installations syriennes que Washington soupçonne d'être liées à la production d'armes chimiques.

    Cependant, aucune décision n'a encore été prise sur des frappes concrètes, a indiqué CNN en citant un responsable de l'administration américaine.

    Les spéculations sur une possible attaque chimique en Syrie se sont multipliées ces dernières semaines après que des responsables russes ont mis en garde contre un complot visant à lancer une telle opération afin de provoquer des représailles contre le gouvernement syrien.

    Sergueï Lavrov a de nouveau évoqué vendredi la possibilité d'une mise en scène d'une attaque chimique dans la province d'Idlib. Selon le ministre, la Russie dispose de preuves indiquant qu'un tel spectacle était en préparation et qu'elle les a déjà transmises à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et aux Nations unies.

    La dernière mise en scène du genre remonte au printemps 2018, quand l'Occident a accusé Damas d'avoir commis une attaque chimique contre la ville de Douma, après quoi les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont porté des frappes aux missiles contre des établissements gouvernementaux syriens qui, selon eux, fabriquaient des armes chimiques.

    Lire aussi:

    Un média d'État syrien accuse les services secrets US d'avoir orchestré des attaques
    Assad explique pourquoi Damas n’a pas besoin d’utiliser d’armes chimiques
    Syrie: Washington et ses alliés prônent une «réponse plus forte» en cas d'attaque chimique
    Tags:
    attaque chimique, cibles, frappe aérienne, CNN, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik