Ecoutez Radio Sputnik
    Des Palestiniens lors de l'action de protestation à la frontière de la Bande de Gaza et Israël (archives photo)

    Les USA ne financeront plus l’agence de l’Onu pour les réfugiés palestiniens

    © Sputnik . Ahmed Abed
    International
    URL courte
    18613

    L'administration de Donald Trump stoppe l'aide financière à l'agence de l'Onu pour les réfugiés palestiniens, a indiqué dans une déclaration la porte-parole du département d'État américain, Heather Nauert.

    L'administration américaine a décidé d'arrêter le financement de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (Unrwa), indique une déclaration du service de presse du département d'État.

    «L'administration a attentivement examiné la question et est venue à la conclusion que les États-Unis n'effectueront plus de versements à l'agence», a souligné la porte-parole du département d'État américain, Heather Nauert.

    L'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (Unrwa) a confirmé l'annulation par les États-Unis de leur aide financière pour l'année 2018, peut-on lire dans le communiqué de l'agence.

    Selon le porte-parole de Mahmoud Abbas, Nabil Abu Rdainah, la coupure du financement par les États-Unis est un «assaut flagrant» contre le peuple palestinien et aussi un mépris des résolutions des Nations unies.

    Pour autant, «cette punition n'aidera pas à changer le fait que les États-Unis ne jouent plus de rôle dans la région et ne font pas partie de la solution», a-t-il pointé.

    Lire aussi:

    Alger réagit à la décision américaine d’arrêter le financement de l’Unrwa
    Les vrais alliés de la Palestine sont «principalement à l'Est et non à l'Ouest»
    Les risques que recèle la réduction de l'aide US aux réfugiés palestiniens
    Tags:
    financement, réfugiés, UNRWA, ONU, Heather Nauert, Maria Zakharova, Palestine, Proche-Orient, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik