International
URL courte
8313
S'abonner

Un journal polonais à grand tirage dédié au sport, Przegląd Sportowy, a publié une carte d’Europe où la péninsule de Crimée apparaît en tant que territoire russe.

Une carte de l'Europe représentant la Crimée en tant que territoire russe a été publiée par le journal sportif polonais Przegląd Sportowy.

Sur la carte, dédiée à la prochaine Ligue des champions, prestigieuse compétition européenne de football, le journal a colorié la péninsule de la Crimée et la Russie d'une couleur rouge foncée tandis que le territoire de l'Ukraine est de couleur framboise.

Ce n'est pas une première, différents pays ont déjà publié des cartes représentant la Crimée comme faisant partie intégrante de la Russie.

Par exemple, la chaîne de télévision généraliste internationale publique germanophone 3sat avait sorti le 15 août dernier le documentaire «Sibirien total» (ou Sibérie totale). En visionnant ce reportage, on peut y voir une carte de Russie, la Crimée y étant rattachée par le même code couleur.

La Crimée a adhéré à la Fédération de Russie le 21 mars 2014 à la suite d'un référendum, lors duquel 96,77% des électeurs de la désormais République russe de Crimée et 95,6% des habitants de la ville de Sébastopol se sont prononcés pour la réunification avec la Russie.

L'Ukraine estime toujours que la Crimée lui appartient, bien que la direction russe ait plus d'une fois indiqué que le référendum s'était tenu dans le plein respect du droit international et de la Charte des Nations unies. Vladimir Poutine a déclaré que le dossier criméen était «définitivement clos».

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Joachim Son-Forget dément avoir voulu secourir les otages français en Irak avec Alexandre Benalla
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Tags:
journal, territoire, publication, carte, Crimée, Pologne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook