Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie: 25 tonnes de fret humanitaire russe arrivent à Lattaquié

    L’Irak aurait-il interdit l’accès à son espace aérien à un avion militaire russe?

    © Sputnik . Mikhail Fomichev
    International
    URL courte
    3236

    Des informations rapportant une interdiction de pénétrer son espace aérien que l’Irak aurait ordonnée à un Toupolev Tu-154M effectuant une liaison entre Moscou et la province syrienne de Lattaquié ne correspondent pas à la réalité, a annoncé l’ambassade irakienne à Moscou.

    L'ambassade irakienne en Russie a qualifié de fausses les informations de certains médias d'après lesquelles l'Irak aurait interdit le survol de son territoire à un avion militaire russe en provenance de Moscou et à destination de la province syrienne de Lattaquié.

    «L'Irak dément les informations diffusées par plusieurs médias affirmant que le pays a interdit l'accès de son espace aérien à un avion russe. L'ambassadeur irakien à Moscou, Haîdar Mansour Hadi, dément ces informations», a communiqué à Sputnik le service de presse de l'ambassade.

    Dans un entretien à Sputnik, M. Hadi a ajouté que «la nouvelle avait été falsifiée» afin de tenter «d'influer sur les relations entre la Russie et l'Irak». Il a signalé que Bagdad et Moscou continuaient de coopérer, de concert avec la Syrie et l'Iran, dans le cadre de l'échange d'informations dans le combat contre le terrorisme. Un centre a été créé à cet effet en 2015 à Bagdad.

    Le site d'information Al Masdar News avait précédemment annoncé que les autorités irakiennes auraient interdit, vendredi 31 août, l'entrée de leur espace aérien à un Toupolev Tu-154M parti de Moscou à destination de la province de Lattaquié, dans l'est de la Syrie.

    Lire aussi:

    Bagdad n’entend pas s’ingérer dans les affaires intérieures de ses voisins
    Ambassadeur d’Irak à Moscou: «les armes russes nous ont aidés à vaincre Daech»
    Référendum au Kurdistan irakien: qu’en pense Moscou?
    Tags:
    espace aérien, Tu-154, Lattaquié, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik