International
URL courte
381279
S'abonner

Dans les années 60 du XXe siècle, les États-Unis ont élaboré des projets de destruction totale de l’URSS et de la Chine en tant que puissances industrielles. Dans le même temps, les militaires américains n’excluaient pas la possibilité d’exterminer les habitants de ces pays, relate l’Archive de la sécurité nationale.

L'organisation à but non-lucratif Archive de la sécurité nationale (National Security Archive) a révélé sur son site internet certains projets américains visant à détruire l'URSS et la Chine en tant que puissances industrielles.

Des chercheurs se sont penchés sur des documents du Single Integrated Operational Plan (SIOP) datant de 1964. Ces documents détaillent les possibilités d'utiliser les armes nucléaires en cas de conflit. En particulier, ils mettent l'accent sur la nécessité de détruire 70% du potentiel industriel de l'URSS.

Dans le même temps, Washington admet la possibilité de devoir procéder à une extermination massive des civils. Ainsi, selon les évaluations de 1961, la frappe envisagée par le SIOP supposait l'extermination de 71% des habitants des villes soviétiques. En 1962, on évoquait la mort de 70 millions de citoyens soviétiques.

De plus, le Comité des chefs d'état-major interarmées (Joint Chiefs of Staff) des États-Unis étudiait l'idée de l'extermination du peuple en tant que principal critère pour remporter la victoire sur l'URSS.

Le Single Integrated Operational Plan (SIOP) est une planification stratégique qui est chargé de préciser la façon dont les armes nucléaires des États-Unis doivent être utilisées en cas de guerre nucléaire.

En décembre 2015, la National Archives and Records Administration (NARA) des États-Unis avait publié une liste de cibles potentielles de frappes nucléaires pour 1959 qui comprenaient, entre autres, des centaines de cibles en URSS, en Europe de l'Est et en Chine. On y retrouvait notamment 179 cibles à Moscou, 145 à Saint-Pétersbourg et 91 à Berlin-Est.

La priorité du document déclassifié était donnée à l'armée de l'air et l'objectif principal visait la destruction des bombardiers soviétiques avant qu'ils ne décollent pour se diriger vers l'Europe.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Tags:
victimes civiles, frappe nucléaire, armes de destruction massive, guerre nucléaire, projet, guerre, URSS, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook