Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestations à Chemnitz

    Près de 300 interpellations lors des dernières manifestations à Chemnitz

    © REUTERS / Matthias Rietschel
    International
    URL courte
    591

    Environ 300 personnes ont été interpellées samedi 1er septembre au cours de manifestations dans la ville saxonne de Chemnitz, dans le sud-est de l’Allemagne, a annoncé la police locale.

    Environ 300 interpellations ont eu lieu samedi 1er septembre à Chemnitz, une ville du sud-est de l'Allemagne en ébullition depuis le week-end dernier, a indiqué la police dans un communiqué de presse.

    Selon le communiqué, 9.500 manifestants de différentes tendances politiques sont descendus dans la rue samedi, les uns pour protester contre la politique migratoire d'Angela Merkel, les autres pour exprimer leur soutien.

    À 22h30, la police avait recensé au moins 25 actes illicites, plus particulièrement des bagarres, des dégradations et des cas de rébellion et d'utilisation d'emblèmes interdits.

    Une équipe de la chaîne de télévision MDR a été agressée. Quatre hommes encagoulés ont tabassé un Afghans âgé de 20 ans.

    Au total, la police fait état de 9 blessés.

    La situation à Chemnitz est très tendue depuis sept jours. Les premières manifestations s'y sont tenues les 26 et 27 août. Les rassemblements ont réuni près de 6.000 personnes. Leurs opposants d'extrême-gauche étaient près de deux milles, d'après la police.

    L'élément déclencheur est survenu au cours du week-end dernier, lorsque l'Allemand Daniel Hillig a été tué à coups de couteau durant une rixe en marge d'une fête locale. La police a arrêté deux suspects, un Syrien et un Irakien d'une vingtaine d'années, tous deux accusés d'avoir agi après une «altercation verbale».

    Une manifestation baptisée Marche du silence devait se tenir ce samedi à Chemnitz pour rendre hommage à Daniel Hillig. Les autorités ont finalement interdit cette action initiée par le parti Alternative pour l'Allemagne (AfD), le mouvement Pegida (Les Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident) et l'union de droite Pour Chemnitz.

    Lire aussi:

    «Nous ne voulons pas vivre en Afrique»: le PM tchèque se lâche sur la politique de l’UE
    Nouvelle manifestation à Chemnitz où 2 migrants sont soupçonnés du meurtre d’un Allemand
    Allemagne: une action anti-migrants après le meurtre d’un Allemand de 22 ans à Köthen
    Tags:
    interpellation, manifestation, police, Chemnitz
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik