Ecoutez Radio Sputnik
    The singer Iosif Kobzon, Duma Vice-Speaker in charge of cultural matters, seen in Donetsk's Lenin Square on May 28 known now as Mourning Day commemorating victims of Ukrainian shooting

    Kim Jong-un présente ses condoléances pour la mort du chanteur russe Iossif Kobzon

    © Sputnik . Sergey Averin
    International
    URL courte
    4150

    Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev ont assisté à la cérémonie d'adieu du chanteur Iossif Kobzon, tandis que Kim Jong-un a remis ses condoléances aux proches du défunt.

    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a adressé ses condoléances à la famille du défunt chanteur russe Iossif Kobzon, mort le 30 août dernier, a annoncé le représentant spécial du Président russe pour la coopération culturelle internationale Mikhaïl Chvydkoï.

    «Un message de condoléances a été remis par le chef de la République populaire démocratique de Corée Kim Jong-un via l'ambassade nord-coréenne à Moscou», a fait savoir M.Chvydkoï lors de la cérémonie d'adieu qui se déroulait dans la salle de concert Tchaïkovski à Moscou.

    Le Président Vladimir Poutine et le Premier ministre Dmitri Medvedev ont assisté à la cérémonie et se sont entretenus avec les proches du défunt:

    Célèbre chanteur soviétique puis russe, figure emblématique de la scène nationale, Iossif Kobzon est décédé jeudi à l'âge de 80 ans des suites d'une maladie prolongée. Originaire de la région de Donetsk, il s'est à plusieurs reprises rendu dans le Donbass ces dernières années pour donner des concerts et fournir de l'aide humanitaire à ses habitants.

    Lire aussi:

    Il filme l’atterrissage d’urgence de son avion quelques instants avant qu’il ne s’enflamme en Sibérie (vidéo)
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Au moins deux morts après un atterrissage en urgence en Russie (vidéo)
    Tags:
    adieux, condoléances, décès, crise en Ukraine, Iossif Kobzon, Kim Jong-un, Dmitri Medvedev, Vladimir Poutine, Corée du Nord, Donbass, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik