Ecoutez Radio Sputnik
    ONU

    Une directive secrète de l’Onu sur la Syrie dévoilée

    © REUTERS / Denis Balibouse
    International
    URL courte
    186100

    Les Nations unies ne participeront pas à la reconstruction de la Syrie avant que n’y soit achevée la transition du pouvoir, indique un document onusien qui aborde les principes de l’aide de cette organisation à la Syrie dévoilé par le journal russe Kommersant.

    L'Onu ne serait prête à proposer son aide pour participer au relèvement de l'économie syrienne qu'après l'achèvement de la transition politique dans ce pays, annonce le journal russe Kommersant qui a eu accès à une directive secrète de l'organisation sur la Syrie datée d'octobre 2017.

    Ce document décrit également les principes qui doivent guider l'action des structures onusiennes en Syrie. L'Onu constate l'importance critique de l'aide humanitaire pour ce pays. Cette organisation et son secrétaire général entendent y faciliter la fourniture de l'aide et assurer les conditions minimales de vie de la population touchée par la guerre.

    Selon la directive, l'Onu ne favorisera pas le retour des réfugiés, mais soutiendra ceux qui décident de rentrer.

    Ces mesures et d'autres seront réalisées conformément aux principes de neutralité et d'impartialité. L'aide doit être distribuée en fonction des demandes de la population et non des souhaits du gouvernement. Elle ne sera pas fournie aux parties du conflit impliquées dans des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

    Selon le Kommersant, l'auteur de ce document pourrait être l'ex-secrétaire général adjoint aux affaires politiques de l'Onu, Jeffrey Feltman.

    Le 20 août, lors de la conférence de presse qu'il a donnée avec son homologue libanais Gebran Bassil, Sergueï Lavrov avait annoncé qu'en octobre 2017 le Département des affaires politiques des Nations unies (DPA) avait émis «une directive secrète interdisant aux organisations au sein du système [onusien] de participer à des projets visant à restaurer l'économie syrienne» à l'exception de l'aide humanitaire.

    Deux jours après la déclaration de Ministre russe des Affaires étrangères, Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'Onu, a démenti l'existence de cette directive.

    Lire aussi:

    Pourquoi l’ONU néglige-t-elle la question de la reconstruction de la Syrie?
    Aide humanitaire pour la Syrie: Moscou appelle l’Onu à «mettre les montres à l’heure»
    Grande première depuis 2 ans: l’Onu réussit son aide dans une région difficile en Syrie
    Tags:
    documents confidentiels, documents, restauration, transition, aide humanitaire, réfugiés, ONU, ministère russe des Affaires étrangères, Gebran Bassil, Stéphane Dujarric, Sergueï Lavrov, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik