International
URL courte
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
6430
S'abonner

La disparition d’un des cofondateurs de WikiLeaks, Arjen Kamphuis, a intéressé la police norvégienne. Cet expert en cybersécurité a été vu pour la dernière fois le 20 août dernier.

La police norvégienne enquête sur la disparition du Néerlandais Arjen Kamphuis, 47 ans, expert en cybersécurité et associé de Julian Assange, fondateur du lanceur d’alerte WikiLeaks, annoncent les médias.

«Nous avons lancé une enquête», a indiqué dimanche Tommy Bech, représentant de la police, cité par l’agence AFP.

WikiLeaks avait précédemment annoncé sur Twitter qu’Arjen Kamphuis, qui est aussi l'auteur du livre Sécurité de l'information pour les journalistes, avait été vu pour la dernière fois quittant un hôtel à Bodo, dans le nord de la Norvège, le 20 août dernier. 

Il aurait un billet pour un vol le 22 août au départ de Trondheim, à plus de 700 km au sud de Bodo.

​Julian Assange a fondé le site WikiLeaks en 2006 pour publier des documents classés secrets et susceptibles de révéler la corruption et des abus.

Initialement, WikiLeaks avait pour objectif de dénoncer la corruption dans les pays d’Asie centrale, en Chine et en Russie, mais il a aussi fait beaucoup de révélations sur les activités des gouvernements et des entreprises occidentales.

M.Assange se trouve à l'ambassade d'Équateur à Londres depuis 2012. Il y a trouvé asile pour échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster avait maintenu le mandat d'arrêt contre le fondateur de WikiLeaks. M.Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains. 

Dossier:
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Des zones «écarlates» et «super-rouges» délimitées sur une nouvelle carte de France
Tags:
disparition, police, WikiLeaks, Arjen Kamphuis, Trondheim, Bodo, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook