Ecoutez Radio Sputnik
    L'océan Atlantique

    Guerre navale entre pêcheurs français et britanniques autour de la coquille Saint-Jacques

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    636

    La guerre de la coquille Saint-Jacques a repris au large de la Normandie entre Français et Britanniques avec des jets de pierres, des insultes et des manœuvres dangereuses en raison de règlementations différentes pour pêcher le précieux mollusque.

    Une véritable guerre fait rage dans la Manche, celle de la coquille Saint-Jacques. Une altercation maritime a dernièrement été enregistrée entre des pêcheurs britanniques venus prendre ce mollusque très recherché et des pêcheurs français arrivés pour le défendre en attendant de pouvoir reprendre leur activité le 1er octobre.

    La France a demandé aux pêcheurs britanniques de se tenir à l'écart des eaux aux coquilles disputées, les pêcheurs français ayant menacé d'utiliser «l'artillerie lourde» en cas de nouvelle vague de violence dans la Manche, a écrit le Daily Mail.

    Les heurts ont fait réagir le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Travert, qui a déclaré s'être entretenu avec son homologue britannique, George Eustice, pour tenter d'apaiser les tensions. Il a ajouté que les deux pays essaieraient de parvenir à un accord la semaine prochaine.

    «J'ai demandé à mon homologue, parce que je défends mes pêcheurs et la filière pêche française, de faire en sorte que les pêcheurs britanniques ne viennent pas en-dessous de la ligne Barfleur-Antifer en attendant que nous trouvions une solution», a-t-il indiqué, évoquant la ligne de démarcation qui sépare les zones de pêche britannique et française.

    Dans les eaux riches en coquilles Saint-Jacques au large des côtes normandes, des bateaux français et britanniques se sont affrontés mardi.

    La préfecture maritime a envoyé un bateau sur place qui a relevé «des altercations entre des pêcheurs français et des pêcheurs britanniques», mais pas de blessés, a affirmé BFMTV.

    «Nous avons estimé à 35 le nombre de bateaux français et 5 le nombre de bateaux britanniques», a indiqué à l'AFP la lieutenante de vaisseau Ingrid Parot, de la préfecture de la Manche et de la mer du Nord.

    «Les Français auraient presque encerclé les Britannniques» qui ont ensuite quitté la zone, a indiqué pour sa part à l'AFP Dimitri Rogoff, président du comité régional des pêches de Normandie.

    Une quarantaine de bateaux «avaient pris la mer dans la nuit pour dénoncer les pêcheurs britanniques qui pillent le gisement de coquilles Saint-Jacques», selon lui.

    Selon France inter, Barrie Deas, directeur général de la Fédération britannique des organisations de pêcheurs, aurait demandé la protection du gouvernement britannique pour leurs navires «qui pêchent légitimement» dans la Manche.

    Les relations entre les pêcheurs de coquilles Saint-Jacques des deux pays restent tendues à cause d'un calendrier de pêche différent. En effet, les pêcheurs français n'ont le droit d'exploiter le mollusque que du 1er octobre au 15 mai, alors que la pêche du côté britannique n'est pas réglementée dans le temps.

    Lire aussi:

    La Marine française «prête à intervenir» dans la guerre des coquilles Saint-Jacques
    Coquille de discorde: les pêcheurs français et britanniques en guerre trouvent un accord
    Coquille Saint-Jacques contre coquille Union Jack!
    Tags:
    coquille Saint-Jacques, pêcheur, mollusque, pêche, bateau, violences, BFMTV, AFP, Stéphane Travert, La Manche, Royaume-Uni, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik