Ecoutez Radio Sputnik
    Région de Sinjar

    Daech envoie des groupes terroristes en Europe, en Russie et en Asie centrale

    © AP Photo / Seivan Selim
    International
    URL courte
    16241

    Les terroristes de Daech* envoient des groupes de sabotage dans les pays d'Europe, en Russie et dans les républiques d'Asie centrale, d'après la Structure antiterroriste régionale de l'Organisation de coopération de Shanghaï.

    Des groupes de sabotage de Daech* essaiment dans les pays d'Europe, en Russie et dans les républiques d'Asie centrale, a déclaré lundi Djoumakhon Guiessov, directeur adjoint du comité exécutif de la Structure antiterroriste régionale de l'Organisation de coopération de Shanghaï (OCS).

    «Le démantèlement des foyers terroristes en Syrie a obligé les autres radicaux à se réorganiser et leurs chefs à intensifier les activités de leurs filiales à l'étranger. Des structures spéciales créées par Daech* forment, préparent et envoient des groupes terroristes en Europe, en Asie centrale et du Sud-Est et en Russie», a indiqué M.Guiessov.

    La Structure antiterroriste de l'OCS a pour mission de coordonner les efforts des pays membres de l'OCS visant à combattre le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme. La Structure antiterroriste de l'OCS a pour mission de coordonner les efforts des pays membres de l'OCS visant à combattre le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme. Elle collecte des données sur les terroristes et leurs soutiens, participe à l'organisation d'opérations de recherche des criminels et entretient des liens avec des organisations internationales.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Poutine appelle à plus d'unité face au terrorisme
    L’Inde et le Pakistan sur le point de rejoindre l’OCS
    Organisation de coopération de Shanghai: élargissement confirmé
    Tags:
    terrorisme, Daech, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), Djoumakhon Guiessov, Asie du Sud-Est, Asie centrale, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik