Ecoutez Radio Sputnik
    F-22 Raptor

    La Syrie, le terrain où les militaires US et russes ont appris beaucoup les uns des autres

    © AP Photo / Kamran Jebreili
    International
    URL courte
    7280

    La guerre en Syrie a fourni aux militaires américains et russes une occasion inestimable de recueillir des informations précieuses sur l’utilisation du matériel de guerre de pointe, la tactique et le mode de gestion des troupes, selon Military Watch.

    Les opérations en Syrie ont permis aux militaires russes et américains d'apprendre beaucoup de nouvelles informations l'un sur l'autre, sur sa façon d'employer le matériel de guerre, sur sa tactique et sa gestion de troupes, signale Military Watch, ajoutant que le Pentagone n'était pas parvenu à protéger ses savoir-faire contre le renseignement militaro-technique russe.

    Le média signale que les Américains ont vu de leurs propres yeux les actions efficaces des systèmes russe de lutte électronique, des systèmes de missiles Pantsir et Kalibr, ainsi que du missile de croisière air-sol Kh-101. Une attention particulière des militaires américains a été accordée aux opérations du groupe aérien russe qui a largement utilisé les bombardiers Su-24, les avions d'attaque au sol Su-25, mais aussi les Su-34 qui avaient été pour la première fois utilisés en combat réel.

    Cependant les experts de Military Watch ont été obligés de constater que les militaires russes avaient reçu des informations beaucoup plus importantes.

    La lieutenant-général de l'armée de l'air américaine VeraLinn Jamieson avait noté en janvier 2018 avec une certaine consternation que les opérations des F-22 en Syrie avaient donné aux forces russes une occasion inestimable d'observer le fonctionnement du Raptor.

    Le lieutenant-général Jeffrey Harrigian, chef du commandement central de l'US Air Force, a souligné que les États-Unis avaient appris beaucoup de choses nouvelles sur les capacités des forces armées russes. Il toutefois a reconnu que la Russie avait acquis en Syrie une expérience inestimable.

    Military Watch a rappelé que l'armée russe avait également acquis de précieux matériels américains, à savoir des missiles de croisière Tomahawk et JASSM, qui n'avaient pas explosé lors des frappes contre des positions du gouvernement syrien en avril 2018 et qui avaient été récupérés par les forces syriennes et livrés à la Russie pour étude. Sans parler de l'expérience de combat moderne acquise par les militaires russes.

    Lire aussi:

    Entre le Su-57 et le F-35, une revue militaire a fait son choix
    Les USA espionneraient la Russie en Syrie afin d’améliorer les F-35
    Pourquoi le Su-34 est considéré comme l'avion d'attaque au sol le plus redoutable au monde
    Tags:
    Kh-101, Su-34, F-22 Raptor, États-Unis, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik