Ecoutez Radio Sputnik
    le ministère russe de la Défense

    Des inspecteurs russes examineront un site militaire belge

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    290

    Des représentants de la Russie se rendront en Belgique pour passer en revue un des sites militaires du pays dans le cadre du Document de Vienne de 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité.

    Un groupe d'inspecteurs russes examinera ce mardi 4 septembre un site miliaire belge, a annoncé Sergueï Ryjkov, chef du Centre national pour la réduction de la menace nucléaire.

    Cette visite sera effectuée conformément au Document de Vienne de 2011 sur les mesures de confiance et de sécurité.

    Selon M.Ryjkov, les inspections de ce type permettent de vérifier les informations concernant les forces militaires, les projets de déploiement des principaux systèmes d'armement et du matériel militaire.

    Sans donner de détails concernant le nom ou l'emplacement du site en question, le responsable russe a ajouté que l'objet de l'inspection serait visité dans son point de stationnement traditionnel alors que le commandement belge ferait part des informations concernant les effectifs et les principaux systèmes d'armement.

    Le Document de Vienne de 2011 prévoit un vaste échange d'informations sur les forces armées, les projets de Défense ou encore les budgets militaires. Les pays de l'OSCE partagent donc les données concernant certains types d'activités militaires, invitent des observateurs et organisent des inspections.

    Toujours conformément à ce document, les inspecteurs russes se sont rendus fin août sur un site militaire français, son nom ayant été également tenu secret.

    Lire aussi:

    Des chasseurs américains F-35A dernier cri examinés par des experts russes
    Diplomatie russe: les inspecteurs et observateurs sont les bienvenus en Crimée
    Inspection surprise des troupes en Russie
    Tags:
    inspections, Sergueï Ryjkov, Belgique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik