Ecoutez Radio Sputnik
    Le pape François

    Ne s’agit-il pas d’un complot contre le pape François aux USA?

    © REUTERS / Tony Gentile
    International
    URL courte
    987

    Depuis que Mgr Carlo Maria Vigano, ancien nonce aux États-Unis, a accusé le pape François d’avoir couvert le cardinal américain Theodore McCarrick, soupçonné d’abus sexuels, la presse internationale ne cesse d’en parler. Un journaliste argentin a commenté la situation pour Sputnik.

    Dans sa lettre d'accusations du 26 août dernier, l'archevêque Carlo Maria Vigano, nonce apostolique à Washington entre 2011 et 2016, réclame la démission du pape François sur la base d'allégations gratuites, a déclaré à Sputnik Hernán Reyes, correspondant de l'agence argentine Telam au Vatican.

    «Nous avons affaire à un complot contre le pape François dans les milieux conservateurs et dont l'épicentre est aux États-Unis. […] The Washington Post qui, comme The Wall Street Journal, fait du lobbying pour les intérêts des États-Unis, en parle beaucoup», a constaté l'interlocuteur de l'agence.

    Le journaliste a rappelé que certains milieux étaient en désaccord avec le chef de l'Église catholique sur bien des points, qu'il s'agisse de son souci de l'environnement, de ses attaques contre les fabricants d'armes ou l'industrie du pétrole, et qu'ils auraient bien pu ourdir un complot contre le pape.

    «Le pape a beaucoup critiqué ce qu'on appelle le "pouvoir réel", notamment le monde des finances et de l'argent, ainsi que la conception du monde qui place au centre de l'Univers le marché et non l'homme», a expliqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Dans un document de 11 pages diffusé lors du déplacement du chef d'Église catholique en Irlande, Carlo Maria Vigano affirme avoir alerté en juin 2013 le pape François nouvellement élu des abus sexuels dont était incriminé le cardinal Theodore McCarrick. L'archevêque accuse le souverain pontife d'avoir couvert des faits d'abus et l'appelle à démissionner.

    Lire aussi:

    44.000 femmes catholiques attendent la réaction papale aux abus sexuels dans l’Eglise
    Le pape veut écouter Donald Trump avant de le juger
    Confession intime: Pape François – Président Macron, même combat?
    Tags:
    journalistes, abus sexuel, démission, allégations, accusations, archevêque, Telam, Wall Street Journal, Washington Post, Sputnik, Theodore McCarrick, Carlo Maria Vigano, Hernán Reyes, Pape François, États-Unis, Vatican
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik