Ecoutez Radio Sputnik
    La Maison-Blanche, Etats-Unis

    Les USA réagiront «vite et de manière appropriée» si Assad a recours aux armes chimiques

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    35264

    La Maison-Blanche a promis une réaction rapide et appropriée des États-Unis dans le cas où Bachar el-Assad aurait recours aux armes chimiques.

    Les États-Unis et leurs alliés répondront sans attendre la Syrie décident d'avoir recours à des armes chimiques, selon la Maison-Blanche.

    «Soyons clairs, notre position est fermement établie: si le Président Bachar el-Assad choisit de nouveau d'utiliser des armes chimiques, les États-Unis et leurs alliés répondront vite et de manière appropriée», indique le communiqué de la Maison-Blanche.

    Ces derniers temps la tension autour d'Idlib s'est accentuée. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisagent un nouveau bombardement en Syrie au motif de l'utilisation présumée par Damas d'armes chimiques.

    La province d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation. Des terroristes du Front al-Nosra* et de Daech* y avaient également été transférés depuis le sud et le sud-ouest de la Syrie dont le territoire a été complètement libéré des terroristes le long de la frontière israélienne et jordanienne.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Détails à suivre

    Lire aussi:

    Il filme l’atterrissage d’urgence de son avion quelques instants avant qu’il ne s’enflamme en Sibérie (vidéo)
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Au moins deux morts après un atterrissage en urgence en Russie (vidéo)
    Tags:
    Bachar el-Assad, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik