Ecoutez Radio Sputnik
    Prison de Guantanamo

    Daech bientôt à Guantanamo?

    © AFP 2018 JIM WATSON
    International
    URL courte
    10222

    On apprend que le Président américain Donald Trump envisage d'utiliser la prison de Guantanamo pour les djihadistes de Daech*. Sputnik a évoqué ce projet avec le spécialiste de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé David Otto, directeur de la compagnie TGS Intelligence Consultants Ltd.

    L'initiative pour envoyer des membres de Daech* à Guantanamo est affreuse en soi, cette prison ne devant tout simplement plus exister, a déclaré à Sputnik David Otto, spécialiste de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

    «Ce projet est une très mauvaise publicité des efforts déployés par les États-Unis dans la lutte contre le terrorisme djihadiste», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler que Barack Obama avait promis de fermer la prison de Guantanamo, après la publication des preuves des tortures commises et de la détention illimitée dans ce camp de personnes sans enquête ni jugement.

    «À mon avis, l'idée de placer dans cette prison les suspects capturés par les Forces démocratiques syriennes (FDS) montre tout simplement que les États-Unis avaient pratiquement perdu toute leur influence. Ils n'ont pas planifié leur victoire et se préparent désormais à la défaite. Au fond, les Américains ne savent que faire de la plupart des radicaux capturés. Finalement, toute l'idée de Guantanamo va se retourner contre les efforts américains dans la lutte contre le terrorisme», a résumé l'interlocuteur de l'agence.

    Le centre de détention de Guantanamo a été ouvert en 2002 sur la base navale américaine situé dans la baie de Guantanamo dans le sud-est de Cuba afin d'y détenir et d'y interroger des individus soupçonnés de terrorisme. Barak Obama avait l'intention de fermer cette prison qui, selon lui, nuit à la réputation des États-Unis et constitue un gaspillage d'argent.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

     

    Lire aussi:

    Trump signe un décret interdisant le transfert des détenus de Guantanamo
    Guantanamo: si ce n’est pas sur le sol américain, tout est permis?
    Quand le Figaro oublie Guantanamo dans son interview de Poutine (version inédite)
    Tags:
    jugement, enquête, tortures, prison, terrorisme, Daech, Sputnik, Forces démocratiques syriennes (FDS), David Otto, Barack Obama, Donald Trump, Cuba, Guantanamo, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik