Ecoutez Radio Sputnik
    Un militaire russe devant un chasseur Soukhoï Su-34 sur la base aérienne de Hmeimim

    L'aviation russe a frappé mardi le Front al-Nosra dans le gouvernorat d'Idlib

    © Photo. Russian Defense Ministry
    International
    URL courte
    321607

    Mardi, les Forces armées russes ont frappé avec des armes de très haute précision des positions du Front al-Nosra* dans le gouvernorat d'Idlib, rapporte le ministère russe de la Défense.

    Le porte-parole de la Défense russe, Igor Konachenkov, a fait savoir que quatre avions russes basés à Hmeimim avaient porté des frappes le 4 septembre avec des armes de très haute précision sur des positions du Front al-Nosra* dans le gouvernorat d'Idlib.

    «L'aviation russe n'a frappé que des positions dont il avait été confirmé qu'elles étaient celles de groupes terroristes éloignées et qui se trouvaient loin des villes et des villages», a déclaré Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

    Deux Su-34 ont détruit un atelier où les terroristes assemblaient des drones de combat et où étaient entreposés des explosifs pour ces appareils, toujours selon la même source. Un chasseur Su-35S a également détruit, avec une arme de très haute précision, un entrepôt où se trouvaient des systèmes de défense air-sol des terroristes.

    Igor Konachenkov a tenu à souligner que les Forces armées russes avait frappé des zones d'où, comme cela l'avait été confirmé, étaient lancés les drones contre la base aérienne russe Hmeimim et des localités dans les gouvernorats d'Alep et de Hama.

    *Organisation terroriste interdite sur le territoire de Russie

    Lire aussi:

    La vidéo des frappes aériennes russes sur les positions du Front al-Nosra à Idlib publiée
    Hmeimim: la défense antiaérienne a détruit deux drones d'attaque tirés par des terroristes
    «D’où proviennent les pièces détachées?»: Poutine sur la fabrication des drones à Idlib
    Tags:
    Front al-Nosra, Igor Konachenkov, Idlib, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik