Ecoutez Radio Sputnik
    La ville d'Idlib

    Idlib: Moscou appelle de Mistura à pousser l’opposition à se désolidariser des terroristes

    © REUTERS / Ammar Abdullah
    International
    URL courte
    4380

    La Russie a appelé ses partenaires, notamment l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu sur le conflit en cours en Syrie Staffan de Mistura, à contribuer de manière plus active au processus de désolidarisation de l’opposition syrienne des terroristes, a fait savoir Maria Zakharova.

    Dans un commentaire de la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, Moscou a exprimé son souhait que l'envoyé spécial de l'Onu sur le conflit en Syrie ne se tienne pas à l'écart du règlement de la crise à Idlib.

    «Nous appelons tous ceux qui partagent notre évaluation de la menace terroriste émanant du nord-[ouest] de la Syrie à faire des efforts supplémentaires pour que les opposants armés sur qui ils peuvent exercer leur influence se désolidarisent des terroristes qui restent les cibles légitimes», indique le texte du communiqué de la porte-parole du ministère russe de la Défense.

    Et de poursuivre:

    «Nous y voyons aussi le rôle de l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu sur la crise en Syrie Staffan de Mistura dans ses contacts avec l'opposition syrienne».

    Sergueï Lavrov a mardi annoncé qu'il ne restait plus aujourd'hui qu'une seule zone de désescalade, celle d'Idlib, où sont concentrés plusieurs dizaines de milliers de terroristes, essentiellement membres du Front al-Nosra*.

    La semaine dernière, l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, a déclaré que la zone de désescalade d'Idlib abritait environ 10.000 terroristes, dont des membres d'al-Nosra* et d'al-Qaïda* sans compter leurs familles.

    *Organisation terroriste interdite sur le territoire de Russie

    Lire aussi:

    Erdogan: la Turquie maintiendra sa présence en Syrie
    Lavrov: des dizaines de milliers de terroristes sont concentrés à Idlib
    Poutine: les terroristes à Idlib préparent des provocations notamment à l’arme chimique
    Tags:
    ONU, Staffan de Mistura, Maria Zakharova, Moscou, Russie, Syrie, Idlib
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik