International
URL courte
7271
S'abonner

De nombreux responsables ukrainiens ne peuvent pas renoncer au plaisir de passer les vacances au bord de la mer Noire… en Crimée. Cette révélation a été faite par le président du comité du parlement de la république pour le complexe balnéaire.

Des politiciens et responsables ukrainiens continuent de se reposer en Crimée à l'insu de Kiev, a déclaré Alexeï Tchernyak, président du comité du parlement de la Crimée pour le complexe balnéaire, interrogé par Sputnik.

«Ils ne font pas fi de la Crimée. Ils y venaient clandestinement, ils y viennent toujours et continueront de le faire», a-t-il déclaré, en précisant que les députés font une escale à Moscou avec de se rendre sur la péninsule.

Selon M. Tchernyak, en observant la situation en Crimée, les politiciens ukrainiens comprennent pourquoi les habitants de la république ont décidé de lier leur futur à la Russie.

«Les Ukrainiens qui se rendent en Crimée voient comment la région se développe et se transforme», a-t-il ajouté.

Auparavant, Evguéni Balitski, député de la Rada suprême (parlement ukrainien), avait raconté dans une interview accordée à la chaîne ukrainienne NewsOne qu'il s'était reposé en Crimée où il avait demandé aux habitants pourquoi ils avaient voté le rattachement de la péninsule à la Russie. Selon lui, ils n'imaginent pas que la Crimée puisse de nouveau faire partie de l'Ukraine.

La Crimée est devenue une région russe après le référendum de mars 2014 lors duquel 96,77% des électeurs de la République de Crimée et 95,6% des habitants de Sébastopol s'étaient prononcés en faveur de la réunification avec la Russie. Les autorités de la péninsule ont organisé le référendum après un coup d'État en Ukraine en février 2014. L'Ukraine considère la Crimée comme un territoire occupé. Moscou a rappelé à maintes reprises que les habitants de la Crimée avaient voté pour la réunification avec la Russie conformément aux normes internationales et à la Charte de l'Onu. Selon M.Poutine, la question de la Crimée «est close».

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un prévenu pakistanais exhorte un juge à lui «donner» sa «promise» de 14 ans contre son gré
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Tags:
voyages, députés, Rada suprême, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook