International
URL courte
9473
S'abonner

Des F-22 de l’US Air Force ont été mobilisés pour escorter des bombardiers stratégiques russes Tu-95MS durant leur vol au-dessus des eaux internationales de l’océan Arctique, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Deux bombardiers américains F-22 ont escorté des Tu-95MS russes lors de leur survol de l'océan Arctique, a annoncé ce vendredi le ministère russe de la Défense, confirmant des informations parues plus tôt dans la presse américaine.

«Des bombardiers stratégiques Tu-95MS des Forces aérospatiales russes ont effectué des vols réguliers au-dessus des eaux neutres de l'océan Arctique ainsi que des mers de Béring et d'Okhotsk», indique le ministère dans un communiqué.

 «À différentes étapes du vol, les avions militaires russes ont été escortés par deux chasseurs F-22 de l'armée de l'air américaine», poursuit-il.

Cette annonce vient confirmer les informations diffusées plus tôt par le site américain Washington Free Beacon. Citant Michael Kucharek, porte-parole du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD), le média affirmait que les faits s'étaient produits le 1er septembre. Selon M. Kucharek, les bombardiers russes n'étaient entrés ni dans l'espace aérien canadien, ni américain.

Depuis le début de l'année, c'est la deuxième fois que le Pentagone mobilise ses chasseurs pour intercepter des bombardiers russes survolant les eaux internationales de l'Arctique. Le 11 mai, des appareils américains ont également escorté des avions russes au-dessus des eaux internationales de l'océan pendant une quarantaine de minutes.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
F-22 Raptor, Tu-95MS, océan Arctique, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook