Ecoutez Radio Sputnik
    Le gouvernorat d'Idlib

    Poutine désigne la priorité en Syrie

    © Sputnik . Илья Питалев
    International
    URL courte
    131033

    Lors de la rencontre tripartite avec les Présidents turc et iranien qui s'est tenue vendredi à Téhéran Vladimir Poutine a nommé la priorité en Syrie.

    Le Président russe a fait remarquer, lors de la rencontre avec ses homologues turc et iranien, qu’expulser les terroristes d'Idlib était l'objectif principal.

    «Notre priorité inconditionnelle est l'élimination du terrorisme en Syrie. Il n'y a pas longtemps que la partie sud-ouest du pays a été libérée avec le soutien de la Force aérienne russe», a précisé le chef de l'État russe.

    Vladimir Poutine a en outre déclaré que, lors de la rencontre tripartite à Téhéran sur la situation à Idlib, ils avaient discuté de mesures concrètes pour la stabilisation progressive de la zone de désescalade, qui, entre autres, prévoient une voie d'apaisement pour ceux qui sont prêts au dialogue.

    «Des unités de l'opposition armée se joignent aux efforts antiterroristes, ce que je considère comme très important. Cela contribue au renforcement du niveau de confiance entre les parties syriennes et au règlement politique», a rajouté Poutine.

    Le chef de l'État russe a souligné qu'il y a avait beaucoup de civils à Idlib et qu'il fallait en tenir compte pour lutter contre les djihadistes:

    «Un nombre important de civils se trouve dans la zone d’Idlib, et nous, bien évidemment, devons le prendre en compte. J’ai déjà dit que les provocations continuaient, il y a des attaques effectuées à l’aide de drones, il y a des pilonnages, et on ne peut pas l’ignorer», a indiqué Vladimir Poutine.

    Le 4 septembre, Sergueï Lavrov a annoncé qu'il ne restait plus aujourd'hui qu'une seule zone de désescalade, celle d'Idlib, où sont concentrés plusieurs dizaines de milliers de terroristes, essentiellement membres du Front al-Nosra*.

    La semaine dernière, l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, a déclaré que la zone de désescalade d'Idlib abritait environ 10.000 terroristes, dont des membres d'al-Nosra* et d'al-Qaïda* sans compter leurs familles.

    Lire aussi:

    Erdogan: la Turquie maintiendra sa présence en Syrie
    Lavrov: des dizaines de milliers de terroristes sont concentrés à Idlib
    Idlib: Moscou appelle de Mistura à pousser l’opposition à se désolidariser des terroristes
    Tags:
    Vladimir Poutine, Idlib, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik