International
URL courte
437
S'abonner

L'aéroport de la grande ville pétrolière irakienne de Bassora a subi samedi des tirs de roquettes de provenance inconnue, relatent les médias locaux.

Dans le contexte de troubles de masse qui se poursuivent dans la ville irakienne de Bassora (sud), quatre roquettes se sont abattues samedi matin dans l'enceinte de l'aéroport local, selon l'agence Kurdistan24.

Le trafic aérien n'a pas été perturbé par les tirs dont l'origine est cependant inconnue. Il est à souligner que le consulat américain à Bassora se trouve dans la même zone que l'aéroport.

Grande ville pétrolière d'une population de 2,7 millions d'habitants, Bassora est en proie depuis ce mardi 4 septembre à des manifestations sur fond de crise sociale et sanitaire inédite. D'après le dernier bilan, une douzaine de personnes ont trouvé la mort dans ces contestations populaires.

Vendredi soir, des manifestants ont fait irruption dans le consulat iranien avant d'incendier le bâtiment. Le Premier ministre irakien Ha{ider al-Abadi a condamné l'attaque et annoncé avoir «chargé les forces de sécurité d'agir de façon décisive face aux actes de vandalisme». Plus tard dans la journée, les manifestants avaient investi un champ de pétrole au nord de Bassora, exploité par le groupe russe Lukoil.

Lire aussi:

Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Une entorse au couvre-feu finit en course-poursuite avec la police dans l’Oise
En Syrie, la Russie élimine 200 djihadistes: leur résurgence alimentée par les sanctions US?
Tags:
consulat, aéroport, émeutes, roquettes, manifestation, pétrole, Lukoil, Haïder al-Abadi, Bassora, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook