Ecoutez Radio Sputnik
    Pyongyang

    Face à Pyongyang, Moscou préfère la diplomatie aux sanctions «draconiennes»

    © Sputnik . Ilya Pivalev
    International
    URL courte
    IVe Forum économique oriental (2018) (32)
    2210

    La présidente du Sénat russe a qualifié de «draconiennes» les sanctions imposées à l'encontre de la Corée du Nord dont le dirigeant vient d'accepter l'invitation de Vladimir Poutine à se rendre en Russie.

    La Russie et la Corée du Nord envisagent de trouver des domaines de coopération qui ne sont pas visés par les sanctions internationales, a déclaré la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko.

    «Les sanctions imposées de manière unilatérale par certains pays occidentaux sont certes illégitimes, elles dépassent le cadre légal, mais de nombreux groupes et de nombreux pays, pour ne pas dire la majorité, ont peur de les violer. Nous allons trouver des domaines qui ne sont pas interdits à la coopération internationale», a expliqué Mme Matvienko.

    Selon elle, les sanctions «draconiennes» introduites à l'encontre de Pyongyang seraient «inédites» dans l'histoire mondiale.

    Elle a également annoncé avoir remis au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un l'invitation de Vladimir Poutine à se rendre en Russie. Le chef du pays communiste s'est déclaré prêt à effectuer une telle visite, dont la date et le lieu devront être concertés via des canaux diplomatiques.

    «Il a souligné que la Russie jouait un rôle extrêmement important dans le règlement politico-diplomatique du problème nucléaire de la péninsule nord-coréenne», a fait savoir la présidente du Sénat russe.

    Dans le même temps, M.Kim ne sera pas en mesure de prendre part au Forum économique oriental prévu du 11 au 13 septembre prochain à Vladivostok (Extrême-Orient russe) en raison de son agenda chargé, a indiqué Mme Matvienko.

    Dossier:
    IVe Forum économique oriental (2018) (32)

    Lire aussi:

    À quand la rencontre entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un?
    Le Kremlin apporte des précisions sur la visite de Kim Jong-un en Russie
    Une sénatrice russe à Pyongyang pour rencontrer Kim Jong-un
    Tags:
    nucléaire coréen, coopération, sanctions, IVe Forum économique oriental (2018), Conseil de la Fédération, Kim Jong-un, Valentina Matvienko, Vladimir Poutine, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik