Ecoutez Radio Sputnik
    Pentagone

    Washington refuse de coopérer avec Moscou à Idlib

    © Sputnik . David B. Gleason
    International
    URL courte
    719137

    Les États-Unis sont prêts à proposer leur propre scénario de lutte contre le terrorisme à Idlib mais n'ont pas l'intention de coopérer avec la Russie en la matière, a annoncé samedi le Pentagone.

    Le Pentagone envisage de recourir à ses propres méthodes pour chasser les terroristes d'Idlib et ne compte pas coopérer avec la partie russe pour y parvenir, lit-on dans un communiqué diffusé samedi par le département de la Défense.

    «Les militaires américains estiment qu'il existe une voie plus efficace pour mener les opérations antiterroristes que de procéder à une opération d'envergure à Idlib», indique le document.

    Dans le même temps, le département souligne que le chef d'état-major des armées des États-Unis Joseph Dunford n'a pas l'intention de mener de nouvelles négociations avec son homologue russe Valeri Guerassimov à l'approche de l'offensive.

    Selon les évaluations du Pentagone, entre 20.000 et 30.000 terroristes se trouvent actuellement dans le gouvernorat syrien d'Idlib.

    Alors que les forces gouvernementales s'apprêtent à lancer une opération de reprise de la ville d'Idlib, la partie russe estime que les États-Unis ont l'intention de se servir d'une provocation impliquant des armes chimiques dans la région pour effectuer de nouvelles frappes sur la Syrie.

    La province d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Député syrien: «Les forces armées sont résolues à libérer Idlib des terroristes»
    Lavrov dément les informations sur l’offensive de l’armée syrienne à Idlib
    Moscou: les terroristes comptent se servir des civils d’Idlib comme boucliers humains
    Tags:
    crise syrienne, coopération, lutte antiterroriste, armes chimiques, Front al-Nosra, Pentagone, Valéri Guérassimov, Joseph Dunford, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik