Ecoutez Radio Sputnik
    Un bombardier d'eau Be-200

    Livraison d’avions amphibies russes Be-200 prévue aux États-Unis et au Chili

    © Sputnik . Sergey Subbotin
    International
    URL courte
    12463

    Le concepteur russe de l’avion amphibie Be-200 a récemment signé un contrat prévoyant la livraison aux États-Unis d’une dizaine de ses avions. Cinq Be-200 supplémentaires seront livrés au Chili.

    Lors de l'exposition Hydroaviasalon-2018 (ou Salon international et conférence scientifique sur l'hydroaviation, en français) qui se déroule actuellement dans la ville russe de Guelendjik, le concepteur russe de l'avion amphibie Be-200 a signé des contrats prévoyant la livraison de ces appareils aux États-Unis et au Chili.

    Ainsi, outre quatre avions amphibie déjà vendus aux États-Unis, un contrat pour six autres Be-200 a également été signé avec l'entreprise américaine Seaplane Global Air Services. Selon Patrick Massardy, dirigeant de l'entreprise, les Be-200 russes sont d'une excellente aide dans la lutte contre les incendies forestiers.

    «Nos pilotes sont prêts à travailler avec cet avion remarquable», a-t-il annoncé, cité par les médias russes.

    De plus, un contrat pour cinq avions a également été signé avec le Chili.

    Le Beriev Be-200 est un appareil bombardier d'eau et serait le seul avion amphibie ayant les caractéristiques d'un avion conventionnel.

    Il peut évoluer depuis une base terrestre ou depuis un plan d'eau, précise le site officiel du bureau d'études Beriev. À la différence de son prototype, l'A-40, le Be-200 n'a pas besoin de réacteurs d'appoint destinés à faciliter son décollage depuis un plan d'eau, ses moteurs principaux étant suffisamment puissants.

    Cet appareil peut être utilisé pour surveiller des zones maritimes, lutter contre des incendies de forêts et transporter des passagers ou du fret.

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Poutine pose en ukrainien une question piquante aux autorités de Kiev
    Tags:
    avions amphibies, avion, achat, contrat, livraisons, Be-200, Chili, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik