International
URL courte
7130
S'abonner

Alors que les répercussions des conflits commerciaux entre les États-Unis et notamment la Chine ont fait bondir les prix aux Philippines, Rodrigo Duterte a promis d’en discuter avec son «ami Trump» et de maîtriser cette soudaine inflation.

Le taux d'inflation aux Philippines a atteint son plus haut niveau depuis neuf ans, s'élevant à 6,4% le mois dernier, date à laquelle les États-Unis et la Chine ont lancé leur dernière série de taxes réciproques dans un contexte de guerre commerciale croissante entre les deux puissances mondiales. 

Ce jeudi 6 septembre, le peso philippin a même atteint son plus bas niveau depuis 13 ans par rapport au dollar américain, passant à 53,8 pesos pour 1 dollar.

«L'inflation est due à Trump», a souligné M. Duterte, s'adressant vendredi aux expatriés de Jordanie. «Lorsque Trump a augmenté les tarifs et interdit d'autres articles, tout a mal tourné. […] Je ne suis pas en train de m'excuser. Il y a une réelle inflation et nous essayons de la contrôler».

«Qui a commencé ça? L'Amérique. Lorsque l'Amérique a augmenté ses tarifs douaniers, tout le monde en a fait de même. C'est comme ça, on ne peut rien y faire», a-t-il déclaré aux journalistes. 

«Je vais parler à l'ami Trump… Je n'ai rien contre le peuple américain, ni la moindre…  réticente à l'égard de Trump», a conclu le Président philippin.

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Explosion à Beyrouth: l'épouse de l'ambassadeur des Pays-Bas au Liban décède des suites de ses blessures
Un prévisionniste qui ne s'est jamais trompé donne ses pronostics pour la présidentielle US
«Le Covid-19 ne peut être soulagé que par des anticorps, le reste est comme un cautère sur une jambe de bois»
Tags:
inflation, commerce, Donald Trump, Rodrigo Duterte, Philippines, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook