International
URL courte
2170
S'abonner

Kim Jong-un «est très correct en parlant» de Donald Trump et «a trouvé des formules très diplomatiques» pour parler des États-Unis, tout en soulignant qu'il était «impossible que la Corée du Nord prenne unilatéralement des mesures de dénucléarisation», a déclaré la présidente du Sénat russe, Valentina Matvienko, à l'issue d'une visite à Pyongyang.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est très correct au sujet de Donald Trump et très diplomatique à l'égard des États-Unis, a constaté ce lundi Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), lors d'une conférence de presse donnée à l'issue de sa visite officielle à Pyongyang.

«Il [Kim Jong-un, ndlr] a cité le nom de Trump, a dit que la rencontre avec le Président américain avait été bonne. Il est très correct en parlant de lui», a-t-elle souligné.

Avant d'ajouter:

«Pour ce qui est des États-Unis, il a trouvé des formules très diplomatiques et correctes pour dire que le sommet de Singapour avait été un succès, mais que son pays attendait actuellement des démarches à sa rencontre parce qu'il est impossible que la Corée du Nord prenne unilatéralement des mesures en vue de la dénucléarisation.»

Une délégation de la chambre haute du parlement russe, arrivée dans la capitale nord-coréenne dans la soirée du 7 septembre pour participer aux célébrations organisées à l'occasion du 70e anniversaire de la création de la Corée du Nord, a rencontré le président de l'Assemblée populaire suprême (parlement nord-coréen), Choe Thae-bok, et le président du Présidium de cette même assemblée, Kim Yong-nam.

 

 

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tags:
anniversaire, sommet, dénucléarisation, Conseil de la Fédération, Kim Yong-nam, Choe Thae-bok, Valentina Matvienko, Donald Trump, Kim Jong-un, Singapour, Corée du Nord, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook