Ecoutez Radio Sputnik
    Ankara

    Ankara exhorte ses alliés en Syrie à se mettre en état d’alerte

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    221089

    Face à l’aggravation de la situation dans le gouvernorat syrien d’Idlib, la Turquie, disposant d’un important contingent militaire au nord de la Syrie, a sommé ses alliés de se mettre en état d’alerte.

    L'état-major turc a chargé les forces de leurs alliés de l'opposition armée en Syrie, situées au nord du pays, de mettre leurs unités en état d'alerte sur fond d'aggravation de la situation dans le gouvernorat d'Idlib, relate le journal turc Yeni Safak.

    Cette prescription concerne près de 50.000 membres de l'Armée syrienne libre, déployés dans les régions d'Afrine, d'Azaz, de Jarablus et d'al-Bab, passées sous leur contrôle au cours des opérations Bouclier de l'Euphrate et Rameau d'olivier, des offensives réalisées par l'armée turque et l'opposition armée en Syrie entre 2016 et 2018.

    La Turquie compte à présent plus de 30.000 militaires dans ces zones et a augmenté la quantité de blindés et de batteries d'artillerie à sa frontière avec la Syrie. Elle a également renforcé ses 12 postes d'observation chargés de contrôler la zone de désescalade à Idlib.

    Le territoire de ce gouvernorat d'Idlib, au nord-ouest de la Syrie, n'est pratiquement pas contrôlé par le gouvernement syrien. Des commandos de l'opposition armée y sont déployés, ainsi que, selon les affirmations de Moscou et de Damas, des terroristes de plusieurs groupes qui réalisent des attaques contre les positions de l'armée syrienne.

    Lire aussi:

    La Turquie amasserait ses forces à Idlib face à l'opération préparée par Damas
    Le parlement syrien condamne «l’invasion turque» et réclame le retrait des troupes
    Pas d’opération militaire à Idlib: l’accord russo-turc passé au crible par les médias
    Tags:
    armée, Idlib, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik