International
URL courte
11961
S'abonner

Des troupes gouvernementales ont abattu des drones de renseignement et d’attaque du Front al-Nosra* près de la ville de Lattaquié, a déclaré à Sputnik une source au sein de l’armée syrienne, qui a ajouté que des radicaux effectuaient régulièrement ce type d’attaques aériennes.

Des soldats syriens ont abattu des drones de radicaux à l'est de Lattaquié, a annoncé à Sputnik une source dans l'armée gouvernementale.

«Des appareils du Front al-Nosra* ont été lancés pour filmer les positions de l'armée syrienne dans la zone de la localité de Qabbani. L'artillerie syrienne a détruit des appareils équipés de bombes par des canons de 23 millimètres», a-t-elle indiqué.

Selon la source, ces attaques de drones sont régulières.

«Les extrémistes réalisent de telles attaques par crainte d'une opération à grande échelle à Idlib de libération du gouvernorat de terroristes. Le Front al-Nosra* lance régulièrement des missiles sur des quartiers résidentiels où règne la paix et sur des exploitations agricoles du nord de la Syrie», a ajouté l'interlocuteur de Sputnik.

Le 9 septembre, l'artillerie gouvernementale a pilonné les positions du groupe Parti islamique du Turkestan* et du Huras al-Din*. Ce dernier est considéré comme une branche du groupe afghan d'al-Qaïda*. Ses combattants occupent Qabbani où se trouvent des fortifications importantes du Front al-Nosra*.

Des militaires syriens pilonnen les positions de djihadistes
© Sputnik . Morad Saeed
Des militaires syriens pilonnen les positions de djihadistes

Idlib est la dernière grande ville syrienne qui se trouve encore sous le contrôle des radicaux. Les combats pour ce territoire durent depuis le début du conflit, en 2011.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Tags:
radicaux, canon, militaires, artillerie, drone, Parti islamique du Turkestan, Front al-Nosra, Al-Qaïda, Lattaquié, Idlib, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook