International
URL courte
IVe Forum économique oriental (2018) (32)
11472
S'abonner

Suite aux déclarations du Premier ministre japonais Shinzo Abe lors du Forum économique oriental, évoquant l’absence «anormale» de traité de paix entre la Russie et le Japon, Vladimir Poutine lui a proposé d’en conclure un d’ici la fin de l’année 2018.

Lors du Forum économique oriental ce mercredi 12 septembre, Vladimir Poutine a proposé au Premier ministre japonais Shinzo Abe de conclure un traité de paix entre leurs deux pays.

«Voici l'idée que j'ai eu: concluons un traité de paix, mais pas tout de suite, d'ici la fin de l'année 2018. Sans conditions préliminaires», a déclaré le Président russe.

Selon lui, à la base du traité, il y aura le fait que les pays continueront à résoudre des questions litigieuses les concernant.

«Bien sûr, il me semble que cela faciliterait la résolution de tous les problèmes auxquels nous n'avons pas pu faire face pendant 70 ans», a ajouté-t-il.

Auparavant, dans le cadre du Forum économique oriental Shinzo Abe avait déclaré que l'absence de traité de paix entre Moscou et Tokyo n'était pas une situation normale, comme l'a rapporté Sputnik.

La Russie et le Japon n'ont pas signé de traité de paix depuis plus de 70 ans. À en croire Tokyo, la condition principale pour sa conclusion sera la restitution des îles Itouroup, Kounachir, Chikotan et Habomai. Mais Moscou estime que les Kuriles du Sud ont été rattachés à l'URSS à l'issue de la Seconde Guerre mondiale et que la souveraineté russe sur ces territoires ne fait aucun doute.

Dossier:
IVe Forum économique oriental (2018) (32)

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
«Lâches», «sans-c***lles»: Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement et se dit «écœurée» par l’état de la France
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
À la conquête de Sainte-Sophie: le bras d’honneur d’Erdogan à l’histoire européenne
Tags:
traité de paix, président, amitié, Shinzo Abe, Vladimir Poutine, Vladivostok, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook