International
URL courte
6310
S'abonner

L’Iran, la Russie et la Turquie ont la volonté commune de renoncer au dollar pour leurs échanges commerciaux au profit de leurs monnaies nationales, a annoncé Abdolnaser Hemmati, gouverneur de la Banque centrale iranienne, à l’issue du sommet tripartite de Téhéran. Deux analystes turcs ont commenté la situation pour Sputnik.

L'idée de substituer les monnaies nationales au dollar dans les échanges est débattue dans le monde, les récentes démarches unilatérales de Donald Trump concernant le commerce international ayant suscité un sérieux mécontentement, a rappelé à Sputnik l'économiste turc Arda Tunca.

«Le statut du dollar, en tant que plus forte monnaie de réserve au monde, a bien sûr considérablement renforcé la position de Trump, ce qui a poussé l'opinion mondiale à rechercher des moyens pour s'opposer à cette hégémonie du dollar», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que la Chine et de la Russie en étaient un exemple et que la tendance de renoncer au dollar s'était mise à se répandre partout.

«Ce processus ne peut se produire du jour au lendemain, mais la volonté politique en a été formulée. Par conséquent, ses volets économique et technique vont progressivement eux aussi acquérir des contours bien réels», a souligné M. Tunca.

Un autre interlocuteur de Sputnik, Tuncay Turşucu, analyste financier turc, a estimé lui aussi que l'idée de passer aux monnaies nationales pour les échanges commerciaux était tout à fait réalisable, bien qu'elle demande évidemment du temps de préparation minutieuse.

«Cela demande du temps et de la patience, mais ce travail laborieux peut à l'avenir aboutir à de sérieux progrès pour tout le système commercial et financier», a résumé M.Turşucu.

Tenu le vendredi 7 septembre par l'Iran, la Russie et la Turquie, le sommet de Téhéran sur la Syrie a porté par ailleurs sur la vente de pétrole, l'achat de produits de base, le développement des relations bancaires, l'échange de monnaies nationales dans le but de renoncer au dollar et le renforcement des relations commerciales et économiques.

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Tags:
hégémonie, monnaie de réserve, commerce, dollar US, échanges commerciaux, Sputnik, Tuncay Turşucu, Arda Tunca, Donald Trump, Turquie, Iran, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook