International
URL courte
6612
S'abonner

Le représentant permanent du Maroc auprès de l’Onu à Genève a attaqué une nouvelle fois Alger, l’accusant de diffuser de «fausses informations» sur la situation des droits de l’Homme au Sahara occidental et de faillir à son devoir envers les réfugiés sahraouis. C’est ce qu’indique le site algérien Observ’Algérie ce 12 septembre.

Intervenant à la 39e session du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies qui se tient à Genève du 10 au 28 septembre, Omar Zniber, représentant permanent du Maroc auprès de l'Onu, a accusé l'Algérie de répandre «de fausses informations» sur la situation humanitaire au Sahara occidental. C'est ce qu'a rapporté le site d'information algérien Observ'Algérie dans son édition de ce mercredi.

Selon le média, «le diplomate marocain a ainsi reproché à l'Algérie de "propager de fausses informations" sur la situation au Sahara Occidental, l'accusant également d'être responsable de la prolongation du conflit saharien depuis le milieu des années 1970».

«L'implication de l'Algérie [au Sahara occidental, ndlr] est inacceptable», a ajouté le diplomate marocain, soulignant que «l'Algérie a manqué à son devoir de protection des réfugiés [sahariens, ndlr]», selon la même source.

«L'Algérie continuera à soutenir résolument et à accompagner de bonne foi les efforts du Secrétaire général de l'Onu et de son envoyé personnel M. Horst Köhler, visant à parvenir à une solution juste et durable du conflit au Sahara occidental, fondée sur l'exercice par le peuple du Sahara occidental de son droit inaliénable à l'autodétermination, conformément à la doctrine et à la pratique des Nations unies en matière de décolonisation, et à la légalité internationale», a déclaré le 5 avril 2018 Abdelaziz Benali Cherif, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, à l'Algérie Presse service (APS), à l'occasion de la présentation au Conseil de sécurité du rapport sur la situation au Sahara occidental par Antonio Guterres, le Secrétaire général de l'Onu.

Concernant la situation humanitaire au Sahara occidental, le responsable cité par la source a fait savoir que l'Algérie «prend également acte avec préoccupation des graves violations des droits de l'Homme, y compris le recours à la torture perpétrées contre des Sahraouis dans le Sahara occidental occupé», tout en soulignant «que la persistance des restrictions imposées aux visiteurs étrangers y compris les journalistes et les défenseurs des droits de l'Homme dans l'accès au territoire du Sahara occidental, dont a fait état le Secrétaire général des Nations unies dans le même rapport» inquiètent également les autorités algériennes. À cet effet, «l'Algérie adhère à l'opinion du Secrétaire général de l'Onu selon laquelle la surveillance de la situation des droits de l'Homme de manière indépendante, impartiale, complète et durable est une nécessité afin d'assurer la protection des Sahraouis», a affirmé Abdelaziz Benali Cherif.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
conflit, désinformation, droits de l’homme, ONU, Omar Zniber, Horst Köhler, Abdelaziz Benali Cherif, Sahara occidental, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook