Ecoutez Radio Sputnik
    Iran's national flags are seen on a square in Tehran, Iran February 10, 2012

    Moscou: les USA font du chantage pour empêcher l’application de l’accord nucléaire iranien

    © REUTERS / Morteza Nikoubazl
    International
    URL courte
    8340

    Après s'être retirés de l'accord sur le nucléaire iranien, les USA continuent de recourir au chantage économique et, par leurs menaces de sanctions extraterritoriales, essaient d'empêcher les autres pays signataires de l'appliquer, a déclaré Mikhaïl Oulianov, représentant permanent de la Russie auprès de plusieurs organisations internationales.

    Saluant le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui conclut que la République islamique d'Iran respecte les engagements qu'elle a pris dans le cadre de l'accord de Vienne sur son programme nucléaire, Moscou a pourtant regretté le fait que Washington continue de saper les efforts des autres pays signataires pour d’appliquer l’accord en question.

    «Si les Etats-Unis étaient simplement sortis du JCPOA [le Plan d'action global conjoint, ndlr], cela aurait été regrettable, mais cela n'aurait pas empêché la mise en œuvre de l’accord nucléaire. Le problème est que les États-Unis, recourant au chantage économique et aux menaces de sanctions extraterritoriales, tentent d'empêcher les autres pays de promouvoir cet accord. Ces actions doivent être considérées comme une politique délibérée visant à porter atteinte au JCPOA, qui est l'un des éléments les plus importants du régime de non-prolifération nucléaire dans le monde. C'est une approche totalement irresponsable», a déclaré a déclaré  Mikhaïl Oulianov, représentant permanent de la Russie auprès d'organisations internationales ayant leur siège à Vienne.

    L'accord sur le nucléaire iranien, intitulé Plan d'action global conjoint, a été signé à Vienne le 14 juillet 2015 par l'Iran, l'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Il a pour l'objectif d'empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions économiques internationales visant le pays.

    Le 8 mai dernier, Donald Trump a annoncé que Washington se retirait de l'accord, avant de signer un décret réinstaurant un certain nombre de sanctions anti-iraniennes, en affirmant chercher à imposer une «pression économique maximale» sur la République islamique. Le locataire de la Maison-Blanche a également promis que toute personne faisant affaire avec l'Iran «ne le ferait pas avec les États-Unis».

    Lire aussi:

    Les USA revendiquent le droit de punir d’autres pays pour leur comportement «non civilisé»
    Comment continuer à commercer avec Téhéran pour les participants à l’accord iranien?
    L'accord nucléaire iranien reste viable en dépit de la sortie des USA, selon Moscou
    Tags:
    Plan global d'action conjoint (JCPOA), Iran, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik