International
URL courte
11135
S'abonner

Deux bombardiers américains F-22 auraient escorté des Tu-95MS russes lors de leur survol d’une zone internationale à 320 km de l’Alaska, affirme le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord.

Des bombardiers américains auraient intercepté deux bombardiers russes à proximité de l'Alaska. C'est du moins ce qu'affirme le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD).

L'incident se serait produit ce mardi 11 septembre, les forces conjointes des États-Unis et du Canada ayant localisé deux Tu-95 russes escortés par des avions de chasse Su-35. Deux F-22 Raptor ont alors été mobilisés pour effectuer une interception.

Selon le commandement américain, les avions russes sont restés dans l'espace aérien international, sans violer les frontières américaines ni canadiennes. Les bombardiers ont parcouru la zone d'identification de la défense aérienne américaine, éloignée de près de 320 km des côtes de l'Alaska.

Le ministère russe de la Défense n'a pour l'instant pas commenté ces informations, or, si elles se confirment, ce sera le deuxième incident de ce type depuis le début du mois. Le 7 septembre, des F-22 de l'US Air Force avaient été mobilisés pour escorter des bombardiers stratégiques russes Tu-95MS durant leur vol au-dessus des eaux internationales de l'océan Arctique, avait annoncé le ministère russe de la Défense.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Tags:
F-22 Raptor, Tu-95, NORAD, Alaska, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook